Chargement en cours...
TOURNESOL

Les débouchés diversifiés du tournesol

La graine de tournesol est valorisée à la fois comme source d’huile et de protéines.

Deux principaux types de tournesols sont cultivés en France : le tournesol linoléique (ou « classique ») et le tournesol oléique. En complément, il existe des marchés « de niche », avec des volumes limités : tournesol oisellerie, le plus souvent sous contrat de production, avec une utilisation en graine entière ; tournesol décortiqué comme ingrédient alimentaire (boulangerie, salades, …).

Des huiles variées

bouteille huile de tournesolL'huile de tournesol reste la première huile alimentaire consommée en France, devant les huiles de table d’olive et de colza. Ses caractéristiques intrinsèques – richesse en oméga 6 (acide linoléique) - acides gras dit essentiel car ne pouvant être synthétisé par l’organisme et indispensable à son fonctionnement - et en vitamine E, puissant anti-oxydant, sont des atouts nutritionnels reconnus. L’huile de tournesol linoléique est notamment utilisée pour la fabrication des margarines. L’huile de tournesol oléique est caractérisée par sa richesse en acide gras oléique (oméga 9), de l’ordre de 80%, lui conférant des atouts en particulier comme huile de friture avec une grande résistance aux températures élevées. Ces deux types d’huile peuvent entrer dans la composition d’huiles combinées, en mélange avec d’autres huiles végétales (colza, olive, pépins de raisin, …).

 

Des tourteaux plus segmentés pour répondre aux demandes de l’aval

Les tourteaux de tournesol constituent une source importante de protéines qui contribue à réduire le déficit protéique de la France (47% en 2016-2017) et de l’Union Européenne (65% en 2016-2017). Deux principaux types de tourteau de tournesol sont aujourd’hui produits en France :

Les tourteaux dits « pailleux » ou « low pro », obtenus à partir de la trituration de graines entières, ont une richesse en protéines le plus souvent inférieure à 30 % sur matière sèche. Ils sont notamment appréciés pour l’alimentation des bovins viande.

tourteau de tournesol

Les tourteaux décortiqués obtenus après trituration de graines décortiquées. Le décorticage consiste à enlever de façon plus ou moins poussée l’enveloppe (coque) des graines. Les tourteaux ainsi obtenus sont plus riches en protéines. Parmi eux, les « high pro » dépassent 35% de protéines sur matière sèche. Récemment développés (usines de trituration de Bassens - 33 - et de Lezoux - 63), ils sont majoritairement valorisés pour l’alimentation des volailles. Les coques sont brûlées pour produire de la vapeur dans une chaudière à biomasse, contribuant à améliorer le bilan énergétique de la trituration. Ces coques peuvent être aussi valorisées en alimentation animale, notamment pour lapins.