Implantation/semis

Les bonnes pratiques à suivre pendant le stockage du colza

Maîtriser la température par la ventilation de refroidissement : c’est capital ! 

La ventilation est utilisée pour refroidir les graines. Le refroidissement se fait en différentes étapes. Ventiler dès la mise en cellule pour ramener le stock vers 20°C le plus tôt possible après la récolte (déclencher la ventilation dès que les gaines de ventilation sont recouvertes, sans attendre le remplissage complet de la cellule). Puis, si le stock doit être conservé jusqu’au printemps, réaliser 2 à 3 autres ventilations pour stabiliser la température en dessous de 10°C.

​​​​​​​graines de colza

 Un système aux nombreux avantages 

Comme pour les céréales, la ventilation de refroidissement présente de nombreux avantages : elle permet de limiter, voire d’empêcher, le développement d’insectes. Elle permet également d’éviter des accidents de conservation tels que la production de chaleur liée à la respiration des graines et l’acidification des graines qui nuit gravement à la qualité de l'huile.

Conseils de ventilation 

L’air de refroidissement est généralement pulsé dans les cellules par des ventilateurs. Veiller à ce que ces derniers travaillent dans la zone normale de leur diagramme débit-pression, soit à une pression au plus égale à 80 % de la pression maximale.  
Les pertes de charge (= résistance au passage de l'air de ventilation) introduites par le colza sont importantes, nettement supérieures à celle d'un blé. Pour ventiler le colza, il est judicieux de réduire la hauteur de chargement des cellules ou de réduire éventuellement la vitesse de l’air en ventilant plusieurs cellules avec le même ventilateur. 
Dans tous les cas, la durée de ventilation du colza est supérieure d’environ 25 à 40 % par rapport à celle du blé. Pour faciliter la ventilation, éviter les jetées de graines très hautes et la formation de dômes créés par le remplissage (zones de tassement accumulant graines cassées et poussières fines), ou transiler ces dômes.