Chargement en cours...
Préparation de campagne

Le soja dans la rotation culturale

Le choix des successions culturales et de la fréquence de retour des cultures dans la rotation détermine les risques liés aux mauvaises herbes, aux ravageurs et aux maladies.

D’une façon générale, le soja s’intègre facilement dans les rotations, plus ou moins longues (1 an sur 3 à 1 an sur 6) avec des céréales (blé, orge, maïs, riz), d’autres cultures type légumineuses (pois, lentilles, féverole, luzerne, …) et du tournesol.

parcelle de soja

  • Alterner cultures d’hiver et de printemps et ne pas cultiver plus de deux années consécutives des cultures de printemps (maïs, soja, …) sur la même parcelle.
  • Cultiver le soja au maximum deux années de suite sur la même parcelle afin de limiter les risques sanitaires (sclérotinia, maladies de fin de cycle) et la sélection d'adventices particulières.
  • Rester vigilant sur le contrôle des repousses en cas d'un soja après un tournesol. Dans les parcelles de soja conventionnel, l'utilisation de Pulsar 40 pour contrôler les repousses de tournesol pourra s'envisager si les variétés de tournesol Clearfield ou ExpressSun ne figurent pas dans l'historique des précédents culturaux. En effet, pour assurer la durabilité de ces solutions il faut limiter les applications répétées de produits de cette famille dans la rotation. Les graines de tournesol sont à éviter dans les lots récoltés pour pouvoir accéder aux marchés des soyfoods.

Exemple de rotations pratiquées en agriculture bio

exemple de rotation avec du soja pratiquées en agriculture bio

Sources : Terres Inovia, Projet CASDAR Rot'AB