Préparation de campagne

Le lupin en agriculture biologique

Avec son port dressé et sa bonne tenue de tige, le lupin est une plante qui se prête bien à l’agriculture biologique.

Généralités

En tant que légumineuse, il trouve facilement sa place dans les rotations, apportant de l’azote au système. Culture adaptée aux sols acides, il permet de valoriser certaines parcelles où d’autres légumineuses seront moins adaptées.

Privilégier un lupin de printemps, dont le cycle plus court permet une meilleure gestion des adventices et le rend moins sensible aux maladies.

Bien que pouvant être mené en agriculture biologique, la culture du lupin d’hiver bio reste délicate : plus sensible à l’enherbement et aux maladies, mener cette culture à terme peut s’avérer difficile.

Semé à grand écartement, le lupin se prête bien au désherbage mécanique et la conduite en association (avec une céréale) peut aussi être un autre levier pour limiter la pression des adventices. Par ailleurs, c’est une culture peu sensible aux ravageurs.

Tableau comparatif du lupin d’hiver et de printemps

Agriculture biologique Lupin d’hiver Lupin de printemps
Avantages

Légumineuses = apport d’azote au système

Désherbage mécanique bien adapté

Faible risque ravageurs

Légumineuses = apport d’azote au système

Désherbage mécanique bien adapté

Faible risque ravageurs

Lupin bleu : risque maladies faible

Inconvénients

Risque maladies fort

Risque enherbement fort

Lupin blanc : risque maladies moyen

Risque enherbement moyen