Maturité/récolte

Quand récolter le chanvre ?

Une influence sur le rendement en graines mais pas en paille

Pour une variété donnée, la date de récolte a peu d’influence sur le rendement paille, sauf, bien sûr, si elle intervient avant la fin de la floraison. Par contre, plus la date est tardive, plus le rendement graines est élevé.

Attention : la graine de chanvre est très déhiscente. Si la récolte est trop tardive, le rendement peut s'effondrer suite à un coup de vent ou une forte pluie.

Chanvre en période de récolte

En mode non battu, mais attention aux récoltes trop précoces

Récolte du chanvre avec ensileuse

La récolte peut s’effectuer dès la fin de la floraison, lorsque l’optimum de rendement en paille est atteint. Néanmoins, à ce stade, les tiges encore très vertes, et la masse foliaire importante peuvent entraîner les conséquences suivantes :

  • augmentation du temps de séchage au sol,
  • augmentation non contrôlée du rouissage (pourrissement possible car les tiges contiennent beaucoup d'eau),
  • fibres et chènevotte de couleur verte, peu prisées par les industriels (défibrage difficile),
  • qualité de fibre non optimisée. En effet, les fibres continuent à se rigidifier après la floraison des plantes parallèlement à la maturation des graines, au jaunissement de la tige et à sa défoliation.

En revanche, plus les tiges sont jaunes et défoliées, plus leur fauchage est difficile.

En mode battu au stade optimal de maturité du chènevis

La date de récolte est liée à la précocité de la variété. La récolte du chènevis s’effectue environ 4 à 6 semaines après la date de pleine floraison, communiquée par l’obtenteur variétal.

Cependant, pour une même plante, les graines n’arrivent pas à maturité en même temps. Ainsi, il est admis que le stade de récolte est atteint lorsque les enveloppes des graines les plus basses de l’inflorescence commencent à tomber, que les graines en haut de l’inflorescence sont au stade pâteux et que les tiges sont quasiment totalement défoliées (du 5 septembre pour les variétés les plus précoces au 15-20 septembre pour les plus tardives). Cette date reste un compromis entre la quantité de chènevis mature et les conditions météorologiques qui, si elles se dégradent, peuvent provoquer un égrenage ou la germination sur pied impactant fortement le rendement en chènevis et compromettant la qualité de la paille.

Le mode de récolte se prévoit dès le semis

Le choix du système de récolte est déterminé par le contrat signé entre le producteur et l’industriel de 1ère transformation. Il doit prendre en compte les objectifs de récolte (récolte du chènevis ou non), l’organisation collective ou individuelle de la récolte, les contraintes à l’usine et les débouchés visés. Les différences existantes entre les différents modes de récolte concernent principalement la fauche avec la récolte ou non du chènevis.
L’organisation collective de la récolte permet d'investir dans des machines très performantes mais la réactivité du chantier peut être pénalisée si le nombre de machines disponibles est faible.

A retenir

Les dates de récolte dépendent :

  • du déroulement du cycle végétatif lequel est conditionné par la longueur du jour, qui détermine l’arrêt du développement des inflorescences.
  • du mode de récolte choisi : récolte de la paille seule (culture non battue) ou de la paille et des graines (culture battue). La date de récolte en culture non battue est souvent plus précoce. Ce choix doit être réalisé dès les semis afin de fixer avec discernement la précocité des variétés à implanter et la densité de semis.
  • du contrat que le producteur a signé avec un industriel de 1re transformation.