Chargement en cours...

Identifier et lutter contre les maladies

Article rédigé par
  • Zoé Le Bihan & Gwenola Riquet
Identifier et lutter contre les maladies
    Imprimer cette page
    Modifié le : 12 mars 2024

    Septoriose

    La septoriose est provoquée par l'agent fongique Septoria linicola. Les conditions favorables pour le développement de cette maladie sont des conditions douces et humides, averses fréquentes et températures supérieures à 15°C.

    Les spores du champignon sont développées par sa forme sexuée, Mycospheralla linicola, sur les résidus de cultures infectés. La septoriose progressant du bas vers le haut de la plante par effet splashing, la maladie est propagée via l’eau par les éclaboussures. Les premiers symptômes, des tâches nécrotiques brunes allongées entourées d’un halo chlorotique, seront observables sur les étages foliaires inférieurs. Les lésions peuvent également toucher les tiges et être confondues avec des symptômes de kabatiellose. En effet, les symptômes de septoriose peuvent se développer précocement et être observés dès l’automne sur lin d’hiver.

    Il faut ainsi distinguer les différentes périodes d’infection :

    • Développement précoce de la maladie : crevasses se développant au niveau du collet sur une ou plusieurs tiges de la plante (voir photos ci-dessus). Ce stade est communément confondu à des symptômes de kabatiellose, qui présentent des symptômes proches. Les analyses conduites par Terres Inovia ont permis d’identifier cette maladie uniquement en 2016.
    • Développement plus tardif de la maladie : symptômes de nécrose entourée d’un halo chlorotique se développant sur feuilles, tiges et capsules. Les symptômes sur feuilles et tiges sont les plus faciles à observer.


     

    Développement précoce de septoriose causant des crevasses du collet
    Source : Blandine Bammé – Terres Inovia
    Développement plus tardif de la septoriose avec chlorose et nécrose sur les feuilles et les tiges
    Source : Christophe Jestin – Terres Inovia

     

    Symptômes de septoriose apparaissant sur les feuilles les plus basses, tâches nécrotiques
    Source : Zoé Le Bihan – Terres Inovia

     

    En cas de doutes, un test en chambre humide peut être réaliser pour valider les symptômes observés sur les plantes.

    Chambre humide "maison"

    Déposer les feuilles avec suspicion de septoriose dans une boîte ou bouteille plastique, dont les parois sont encore humides.

    ⇒ Si les tissus infectés développent des pycnides noires qui contiennent les spores du champignon après une semaine en chambre humide alors il s’agit de septoriose.

    Pycnides noires observées sur capsules
    ​​​​​
    Source : Terres Inovia – Blandine Bammé



     

    Pycnides noires observées sur feuilles
    Source : Terres Inovia – Blandine Bammé

     

    Une intervention fongique peut être réalisée à l’automne si des symptômes sont visibles et que les conditions sont favorables aux maladies.

    Stratégie sur lin oléagineux d'hiver au stade 3-4 cm pour septoriose / régulation (coût : 19 à 23€/ha) Stade 3-4 cm Stade 9 cm
    MAGNELLO 0,5 l/ha (1) SCORE 0,30 l/ha

    (1) Cette application de MAGNELLO est permise par l'usage *crucifères oléagineuses *traitement des parties aériennes *limitation de la croissance *des organes aériens (nouveau catalogue des usages). Préconisation non couverte par la firme

     

    Kabatiellose

    La kabatiellose (provoquée par Kabatiella lini) est depuis des années très peu observée. La maladie se manifeste sous forme d’un étranglement du collet qui finit par une cassure du pied. Elle se transmet à partir de résidus de culture. A partir de la floraison, les symptômes se manifestent sur feuilles par l’apparition de taches brunes à rougeâtres et sur tiges par des traînées longitudinales brunes à rougeâtres qui entrainent un brunissement généralisé de tous les organes, d’où le nom de brunissure donné à la maladie à ce stade. Sa fréquence de développement ces dernières années est quasi nulle.

     

    Fusariose

    Fusarium oxysporum f.sp. lini

    La fusariose, provoquée par Fusarium oxysporum f.sp. lini, est une maladie vasculaire qui pénètre par des blessures des racines et se propage dans les tiges le long des vaisseaux conducteurs de sève. L’infection se fera par les chlamydospores produites dans le sol et sur les débris végétaux. Les symptômes se manifestent sur la plante par un jaunissement d’abord unilatéral et un flétrissement des feuilles, suivis par un brunissement et la mort de la plante. Les sommités des plantes flétries prennent souvent un aspect en crosse et les racines des plantes mortes sont de couleur gris cendré.
    Le développement de la fusariose est favorisé dans des conditions humides et sur sols acides (pH <6,5).

    Choisir une variété à bon comportement car aucune lutte fongicide n’est possible. Allonger la rotation du lin pour réduire l’inoculum.

    Document à télécharger

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    taupins colza
    Les ravageurs secondaires à l'automne
    >Lire l'article
    Stratégies chimiques pour désherber le soja
    Stratégies herbicides pour désherber le soja
    >Lire l'article