Chargement en cours...
Maturité / Récolte

Diagnostiquer les maladies sur tige du tournesol à maturité

maladies du tournesol

Le phomopsis forme une tache brun-rouge aux contours frangés et centrée sur le point d'insertion de la feuille. La tache peut évoluer jusqu’à encercler la tige. Le symptôme de tache encerclante en causant une interruption de la circulation de la sève est responsable de la nuisibilité de la maladie. Celle-ci est accrue lorsque la tige malade fragilisée casse au moindre choc (pluie, vent, rabatteurs de la moissonneuse batteuse).

tige cassée à cause du phomopsis sur tournesol

Tige cassée par le phomopsis

Les taches noires autour de l’insertion d’une feuille représentent le symptôme le plus fréquent et le plus facilement reconnaissable du phoma ; les taches indépendantes les unes des autres le long de la tige ne sont que très peu nuisibles. Lorsqu’elles se rejoignent d’un étage foliaire à l’autre (coalescence), les pertes de rendement peuvent atteindre 0,5 q/ha pour 10% de plantes atteintes, mais une partie de ces pertes est, dans ce cas, liée aux attaques au collet. Voir « identifier le phénomène Pieds secs ».

Les symptômes de verticillium se manifestent sur tiges par la présence de bandes longitudinales noires. En fin de cycle, la tige entièrement noire est parsemée de fines stries blanches et très fragile. A l’exception des fibres, son épiderme très altéré s’effiloche laissant apparaître la moelle recouverte superficiellement d’une poussière noire de microsclérotes noirs (0,05-0,1 mm). L’intérieur de la moelle demeure blanc.

Le macrophomina se manifeste en fin de cycle, surtout en sols séchants. On observe une décoloration gris argenté sur 10 à 30 cm au bas de la tige. Des microsclérotes (0,1 mm - 1 mm) sont présents sous l’épiderme et dans la moelle, qui est déstructurée en bas de tige, formant des "piles d'assiettes". La plante se dessèche prématurément. Les microsclérotes assurent la conservation du champignon dans le sol.