Chargement en cours...

Accidents climatiques de la féverole : sécheresse et températures élevées

Article rédigé par
  • Véronique BIARNES (v.biarnes@terresinovia.fr)
Accidents climatiques de la féverole : sécheresse et températures élevées
    Imprimer cette page
    Modifié le : 12 avr. 2019

    Symptômes de coup de chaud sur féverole

    Symptômes de "coup de chaud" sur féverole.

    Températures > 25°C

    L’effet des fortes températures sur le rendement en féverole de printemps devient significatif à partir de plusieurs jours au-delà de 25°C.

    Lorsque la température maximale dépasse 25°C, pour chaque tranche de 10°C cumulés au-delà de ce seuil on observe une perte de rendement d’environ 2 q/ha en sol superficiel et 3 q/ha en sol profond (références acquises en situations bien alimentées en eau).

    Stress hydrique

    Le rendement de la féverole de printemps est corrélé à la consommation totale en eau du stade 2 feuilles à la récolte (résultats obtenus sur des plantes n’ayant pas subi de fortes températures). Un déficit hydrique de 100 mm peut faire perdre environ 20 q/ha.

    Chargement en cours...

    Ces articles pourraient vous intéresser

    L’anthracnose sur lupin : surveillance et lutte
    >Lire l'article
    soja derobe datura
    Gestion des adventices difficiles en tournesol et en soja
    >Lire l'article