TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Agenda

RTR Beaune - le 21 novembre 2017

21 novembre 2017

RTR Beaune - le 21 novembre 2017

Beaune - RTR Nord et Est Le 21 novembre 2017

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Promosol, 40 ans de partenariat public-privé pour l’amélioration variétale"

19 octobre 2017

Paris, le 19 octobre 2017 - Créée en 1977, l’association Promosol est issue d’un partenariat initié (...)


Communiqué de presse : "Oléo-protéagineux en agriculture biologique : Toute une filière mobilisée pour des cultures à fort potentiel"

19 septembre 2017

Avec des surfaces d’oléo-protéagineux cultivées en agriculture biologique qui progressent de manière(...)


Toutes les actualités

Récolte et stockage du pois

Récolter en fonction des variétés et des débouchés

Avant de récolter le pois, s’assurer que son taux d’humidité est proche de 14%. Il est cependant possible de commencer à récolter dès 16-17% d’humidité, ce qui limite la casse des graines(ne dépassez pas le seuil de 10 % de graines fissurées ou cassées pour le débouché en alimentation humaine). Intervenir tôt le matin et arrêter quand il fait très chaud et que l'humidité du pois baisse. En revanche, si les pois sont trop humides, ils « ne veulent pas monter » dans la moissonneuse-batteuse, car les tiges sont trop humides. Arrêter et revenir ultérieurement.

Pour les pois non versés

Dans le cas des variétés résistantes à la verse, il est inutile de poser la barre de coupe sur le sol (éviter de ramasser de la terre ou des cailloux). Si nécessaire, remplacer les diviseurs par une scie à colza pour bien séparer la végétation en bordure de coupe.

  

Pour les pois versés

Pour diminuer les risques de verse et faciliter la montée de la végétation dans la machine, veiller à ce que :
- le sol soit bien nivelé,
- le sol et la végétation soient secs,
- les rabatteurs soient parfaitement positionnés et réglés au niveau des peignes.

Bien que les variétés de pois sensibles à la verse soient devenues rares, il arrive que des zones soient ponctuellement couchées dans la parcelle. Si toutefois le pois a versé, équiper la moissonneuse-batteuse de doigts releveurs et d’une barre anti-cailloux. Lorsque la végétation est complètement plaquée au sol, utiliser un pick-up. Des peignes à dents souples balayent le sol et cassent les tiges, le pois est amené sur des tapis vers la vis d’alimentation et le convoyeur de l’engin.

Les doigts releveurs facilitent la montée de la récolte dans la machine en redressant le pois versé. Pour que la lame passe à 8-10 cm du sol, les releveurs doivent être montés tous les 3 doigts (22 cm d'écartement).

Il existe 2 catégories :

- les releveurs souples, les plus utilisés. Ils pénètrent bien dans la végétation, mais sont assez fragiles. Ils sont polyvalents et économiques : 230 € pour une largeur de coupe de 4,50 m ;

- les releveurs articulés, les plus robustes. Les articulations doivent être bien entretenues pour que les pointes suivent le sol et ne se bloquent pas au-dessus de la végétation. Ils sont plus onéreux : 450 € pour une coupe de 4,50 m.

Pour les pois destinés à l’alimentation humaine

Agir avec précaution

Lorsqu’elles sont sèches, les graines de pois se cassent facilement lors du battage et de la manutention. La récolte doit être menée avec précaution afin de ne pas dépasser le seuil de 10% de graines fissurées ou cassées. Au-delà, le lot ne peut plus être valorisé en alimentation humaine.

Procéder par étape

1 - Dans les parcelles infestées d'adventices ou avec des parties encore vertes à maturité du pois, le défanage chimique avec 2 à 3 l/ha de RÉGLONE 2 est possible. Intervenir au moins 5 jours avant la récolte pour respecter le DAR de 4 jours.

2 - Récolter le pois dès que possible à partir de 16-17% d'humidité, puis ventiler pour le ramener à 14-15% d’humidité. A partir de 15% d’humidité, les graines deviennent très fragiles.
L’intérêt aussi de ne pas attendre une maturité trop avancée des graines est que la paille de pois est plus facile à récolter et de bonne qualité : 1,5 à 3 t/ha de paille de qualité. Si un défanage chimique a été réalisé, les pailles ne doivent pas être récoltées pour les animaux. Attention également à l’exclusion de cette technique dans des contrats spécifiques.

3 - Intervenir tôt le matin et arrêter quand il fait très chaud et que l’humidité du pois est basse.

4 - Viser une vitesse maximale du batteur de 10-15 mètres linéaires par seconde, soit 300 à 500 tours/min pour un diamètre de batteur de 60 cm.
Ajuster l’écartement du contre-batteur : 20 mm à l’avant et 10 mm à l’arrière pour un batteur conventionnel, minimum 10 à 15 mm pour un batteur axial.

5 - Manipuler les graines avec précaution pour éviter tout choc préjudiciable.

Dans les parcelles infestées d'adventices ou avec des parties encore vertes à maturité du pois, le défanage chimique avec 2 à 3 l/ha de Réglone 2 + 0,1 % d’Agral 90 est possible.

Intervenir au moins 5 jours avant la récolte pour respecter le DAR de 4 jours. Les pailles ne doivent pas être récoltées pour les animaux. Attention également à d’éventuelles exclusions de cette technique dans des contrats spécifiques.

Fiche "Qualité des graines 2016"

Rendements et qualité 2016 moyens à décevants

Toutes les caractéristiques de la dernière récolte et résultats par région (données acquises par voie d'enquête) :

  • Teneur en protéines
  • Teneur en eau
  • Présence d'impuretés avant triage
  • Graines splittées/cassées
  • Graines tachées
  • Graines attaquées par les insectes

Fiche "Qualité des graines" 2016 (PDF 100 Ko)

Stockage du pois

Ventiler

Lors de l’arrivée en stockage, la température des graines de pois peut être très élevée (> 35°C) ! Pour assurer une bonne conservation, ventiler l'air ambiant dès la mise en silo pour abaisser rapidement la température vers 18-20°C (ventilation de nuit souhaitable) et abaisser progressivement le taux d’humidité (<14% pour une conservation sur la durée).

  

Traiter contre la bruche

La bruche adulte peut sortir des graines au stockage, traiter pour éliminer le ravageur qui nuit à la qualité du pois, surtout en alimentation humaine et pour l'utilisation des semences.

Voir les différents interventions au stockage contre la bruche du pois

Intervenir contre la bruche au stockage

• Tuer les bruches au stockage afin de réduire les populations l’année suivante.
• Traitez les graines de pois au stockage avec :
- la fumigation phosphine (phosphure d’aluminium ou de magnésium), qui élimine les bruches à l’extérieur et à l’intérieur des graines sans laisser de résidus ;
- l’insecticide de stockage K-Obiol UVL 6, qui n’élimine les bruches qu’à leur sortie de la graine, ce qui peut rendre nécessaire une deuxième application avant commercialisation. Appliqué aux doses recommandées, il n’engendre pas de risque de dépassement de la LMR (limite maximale de résidus) ;
- le chauffage, qui élimine toutes les formes de bruches en un seul passage ;
- le tri mécanique en hiver pour éliminer les déchets après que les bruches adultes sont sorties des graines. Cela impose un délai avant la commercialisation.

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Cultures de protéagineux

Maîtriser les cultures de protéagineux (pois, féverole et lupin) pour des rotations performantes et durables


Méthodes de désherbage (Nouveauté)

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Toutes les formations