TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Agenda

RTR Villers-lès-Nancy - le 22 novembre 2017

22 novembre 2017

RTR Villers-lès-Nancy - le 22 novembre 2017

Villers-lès-Nancy- RTR Nord et Est Le 22 novembre 2017

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le semis de colza associé à des légumineuses : une des clefs pour l'essor de cette filière bio dans le Sud-Ouest"

17 novembre 2017

Paris, le 16 novembre 2017 – Cultiver du colza en agriculture biologique c’est possible ! En plaçant(...)


Communiqué de presse : "Appel à candidature pour le label Digifermes"

15 novembre 2017

Créé en 2015, le label Digifermes® compte aujourd’hui 3 fermes expérimentales. Il ouvre un nouvel ap(...)


Toutes les actualités

Soja : inoculation

Pour obtenir un rendement et une teneur en protéines élevés

L'inoculation du soja par la bactérie Rhizobium japonicum permet à la culture de couvrir 75% de ses besoins en azote grâce à la symbiose, soit environ 300 kg/ha d'azote. Le reste (de l'ordre de 100 kg/ha) provient des fournitures du sol. Ces bactéries étant naturellement absentes des sols européens, il faut les apporter sous forme d'inoculum.

(Agrandir)

soja biolL'inoculation est autorisée par le règlement CE n°889/2008, relatif à la production biologique des cultures.

70 à 80 % de l’azote utilisé par le soja est fourni par les nodosités

(agrandir)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’azote absorbé par le soja a deux origines :
le sol : la fourniture d’azote par le sol (appelée assimilation) est commune à toutes les plantes cultivées. Elle est surtout importante en début de cycle du soja ;
les nodosités : ces excroissances présentes sur les racines du soja sont le lieu de la symbiose entre le soja et les bactéries. A l'intérieur de ces nodules, les bactéries fixent l'azote de l'air, le rendant ainsi disponible pour le soja qui fournit le carbone nécessaire à la croissance des bactéries. Ce type d’absorption est majoritaire en fin de cycle du soja.

 

Quelles parcelles doivent être inoculées ?

Toutes les parcelles n'ayant jamais porté de soja,
Certaines parcelles ayant déjà porté du soja, selon la qualité de la nodulation les années précédentes, la date de la dernière inoculation ou le type de sol.

 

Utiliser des inoculums de qualité

Les meilleures nodulations sont obtenues par des inoculations directes sur graines (cliquer sur l'image pour agrandir le tableau). Elles sont à privilégier, en particulier dans les nouvelles parcelles de soja.

Inoculum de Bradyrhizobium japonicum

Dernière mise à jour : mai 2016

 

    

  

Soigner l’inoculation

Les bactéries B. japonicum sont des organismes vivants qui craignent les conditions excessives de température et de lumière. Quelques précautions sont nécessaires pour conserver à l'inoculum sa vitalité et son efficience.

Avant l'emploi, ne pas stocker à plus de 25 ° C.

A l'emploi, mélanger graines + inoculum ou microgranulés + inoculum à l'abri du soleil et semer le jour même, dans un délai de 4 heures (Biodoz) à 6 heures (RhizoFlo) après l'ouverture du sachet d'inoculum.

Avec la formulation Force 48, les semences peuvent être inoculées 48 heures à l'avance, sans perte de viabilité.

Viser un bon contact terre-graines au semis pour favoriser la nodulation.

 

 

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Qualité graines soja

La qualité des graines oléagineuses : focus sur le soja, le pressage et l’élaboration d’un tourteau de qualité


Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Toutes les formations