TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Hommage

Hommage à l'engagement pour la recherche et l'innovation de Xavier Beulin, président du Cetiom de juillet 2000 à décembre 2009. Nos condoléances à ses proches.

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Attaques récurrentes des oiseaux en tournesol"

28 mars 2017

Communiqué de presse diffusé par Terres Inovia sur son engagement auprès des producteurs pour dévelo(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture chanvre 2017 est arrivé !"

28 mars 2017

Communiqué de presse diffusé par Terres Inovia pour la sortie du guide de culture du chanvre.

"Le g(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Pois / Cultiver du pois / Ravageurs du pois

Tordeuse sur pois

Les larves grignotent les graines dans les gousses

A l’âge adulte, la tordeuse (Cydia nigricana ou Laspeyresia nigricana) est un petit papillon brun de 15 mm d’envergure. Présent dans la moitié nord de la France, il vole lorsque la température maximale dépasse 18°C. 2-3 jours après son arrivée dans la parcelle, il pond pendant 3 semaines environ, de préférence sur les feuilles de pois de printemps et d’hiver.

Les chenilles, de 13 à 18 mm de long, sont bicolores : le corps est blanc-jaune et la tête brun clair. Elles apparaissent après une incubation de 1 à 2 semaines selon la température. Elles ont un court stade « baladeur ». Pendant ce temps, elles se déplacent pour pénétrer dans une gousse de pois, où elles grignotent les graines.

  

Quantifier la présence de tordeuse avec un piège sexuel

Poser un piège sexuel au tout début de la floraison du pois. La capture des papillons mâles permet de suivre la courbe de vol. Compter les insectes recueillis du début jusqu’à la fin de la floraison + 8-10 jours. On détermine ainsi le seuil d’intervention.

Exemple de société fournisseur de pièges à tordeuses (PDF 800 Ko)

 

En l’absence de piège dans la parcelle, suivre les bulletins de santé des végétaux (BSV).

    

Lutter contre les chenilles au stade « baladeur »

Les traitements visent les chenilles avant qu’elles ne pénètrent dans la gousse du pois. Mais comme elles sont difficiles à repérer, le seuil de déclenchement de l’insecticide dépend du nombre de papillons mâles piégés.

Le pois est sensible à partir du stade jeunes gousses plates (gousses de 4-5 cm de long) sur le premier étage fructifère. Arrêter les traitements à fin floraison + 8-10 jours.

Une pyréthrinoïde est suffisante si l'on ne vise que la tordeuse (8 à 10 €/ ha). Penser à utiliser un produit avec la mention abeilles s’il est nécessaire de traiter durant la floraison.

Remarque : un traitement insecticide réalisé à début floraison contre les pucerons est trop précoce pour être efficace contre les chenilles de tordeuses, car les gousses ne sont pas encore formées.

          

Adapter les traitements en fonction du débouché

Débouché en alimentation animale. Les dégâts occasionnés par la chenille de la tordeuse ont peu d’incidence sur le rendement en pois. S’il est utilisé en alimentation animale, on peut tolérer des seuils de présence élevés. Traiter à partir de 400 captures cumulées. Renouveler le traitement si, dans la semaine qui suit, le piège recense à nouveau 400 papillons.

Débouché en alimentation humaine ou en semences. Les attaques de tordeuse affectent la qualité (visuelle et germinative) des graines de pois, si elles sont vouées à l’alimentation humaine ou à la production de semences. Plusieurs traitements sont parfois nécessaires. Intervenir à partir de 100 captures cumulées et en présence des premières gousses plates sur les pois (gousses de 4-5 cm de long sur les étages du bas). Si les tordeuses poursuivent leurs vols, renouveler le traitement tous les 8-10 jours, jusqu’à 4 étages de gousses au stade limite d’avortement (environ 8-10 jours après fin floraison).

Tableaux des produits insecticides homologués (PDF 95 Ko)

Mise à jour : février 2017
Spécialités commerciales, doses homologuées, mentions abeille, DAR, ZNT...

 

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Publications

Qualité des graines de pois récolte 2016

Qualité des graines de pois récolte 2016

Rendement et qualité moyens à décevants

Points techniques

Pour faire l'état des connaissances. Dernière parution "Colza associé à un couvert de légumineuses gélives"

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Cultures de protéagineux (Nouveauté)

Maîtriser les cultures de protéagineux (pois, féverole et lupin) pour des rotations performantes et durables


Réussir sa conversion en bio (Nouveauté)

Réussir sa conversion en agriculture biologique en grandes cultures


Toutes les formations