TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Agenda

Séminaire "gestion de l'azote"

11 juillet 2017

Séminaire "gestion de l'azote"

Changer la gestion de l'Azote dans les champs cultivés : comment accompagner les agriculteurs dans leurs choix stratégiques ?

Tous les événements

Actualités / Presse

Cultures oléo-protéagineuses : le gel aura un impact limité si la pluie revient

25 avril 2017

Communiqué de presse concernant l'impact du gel sur les cultures oléo-protéagineuses

 

CP - "Cultu(...)


Dossier de presse présentation des Culturales 2017

20 avril 2017

Dossier de presse proposé lors de la conférence de presse du 12 avril concernant le lancement des Cu(...)


Toutes les actualités

Les maladies du lupin

L’anthracnose (Colletotrichum sp.) est la maladie la plus préjudiciable au lupin (de printemps en particulier). Transmise par les semences et les résidus de cultures contaminés, elle provoque une courbure en crosse des tiges, accompagnée de chancres roses auréolés de brun. Ceux-ci peuvent également se développer sur les gousses. En cas de forte attaque, les tiges cassent, la plante flétrit. Un temps chaud et humide au printemps favorise le développement de la maladie.

Un traitement de semences [Wakil XL (mefenoxam 17,5 % + cymoxanil 10 % + fludioxonil 5 %) ou Vitavax (carboxine 198 g/l + thirame 198 g/l)] permet de limiter les attaques précoces. Dès que les premiers symptômes (courbure) apparaissent, intervenir avec Banko 500 2 l/ha (chlorothalonil 500 g/l) ou Amistar (azoxystrobine 250 g/l).

La rouille (Uromyces lupinicolus) apparaît à partir de la floraison lorsque les températures sont élevées. Intervenir à l’apparition des premières pustules brun-rouge sur la face inférieure des feuilles avec une triazole autorisée [Balmora 0,8 l/ha (tébucanozole 250 g/l), Sunorg Pro 0,8 l/ha (metconazole 90 g/l), Priori Xtra 1 l/ha (cyproconazole 80 g/l + azoxystrobine 200g/l)].

       

Anthracnose

Rouille

 

Le botrytis (Botrytis cinerea) peut également être présent sur lupin. Il provoque une pourriture brun-gris. La maladie se développe le plus souvent en conditions humides à partir de la floraison. Le botrytis est alors intégré au programme fongicides. Préférez Amistar Opti 2,5 l/ha, Amistar 0,8 l/ha, Banko 500 2 l/ha ou Maori 1,5 l/ha (ces trois derniers produits sont homologués mais non couverts par la firme).

La maladie des taches brunes (Pleiochaeta setosa) est moins fréquente et est observée principalement sur lupin d’hiver. Des taches violacées brunes à noirâtres ponctiformes évoluant en nécroses plus ou moins irrégulières, apparaissent sur feuilles, tiges et gousses. Les graines atteintes sont de taille réduite, tachées et déformées. Des températures modérées (10-15°C) et une humidité importante favorisent le développement de la maladie.

Le sclerotinia (Sclerotinia sclerotiorum) peut être observé sur lupin. Les symptômes se présentent sous forme d’un mycélium blanc à l’intérieur de la tige avec présence de sclérotes de forme ovoïde. La maladie entraîne le dessèchement de la plante.

 

La liste des produits phytosanitaires et les conseils d’utilisation sont mis à jour au 15.03.2016 mais sont susceptibles d’évoluer à partir de cette date. Prendre soin de s'informer des évolutions de la réglementation.

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Inoculation légumineuses

Inoculation des légumineuses (à graines et fourragères) : des connaissances nécessaires à la pratique


Réussir sa conversion en bio (Nouveauté)

Réussir sa conversion en agriculture biologique en grandes cultures


Toutes les formations