TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Agenda

Séminaire "gestion de l'azote"

11 juillet 2017

Séminaire "gestion de l'azote"

Changer la gestion de l'Azote dans les champs cultivés : comment accompagner les agriculteurs dans leurs choix stratégiques ?

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse "Adapter les systèmes spécialisés en maïs avec couverts végétaux et cultures de diversification"

20 juin 2017

Le 20 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Communiqué de presse : Le guide de culture pois 2017 est disponible !

16 juin 2017

Communiqué de presse pour la nouvelle version du guide de culture pois 2017.

 

Communiqué de presse(...)


Toutes les actualités

Récolte, rendement et stockage de la féverole

Récolter en fonction des variétés et des débouchés

Privilégier du matériel adapté

Préférer du matériel adapté à la récolte de la féverole (bien que cela ne soit pas indispensable) : coupe avancée type colza, contre-batteur maïs et grille à trous ronds.

Pour limiter la casse des grains :

• utiliser un contre-batteur mixte ou maïs (passage entre fils > 14 mm) et une grille à trous ronds,

• adapter un réducteur de régime sur le batteur,

• serrer le batteur/contre-batteur à 14-15 mm,

• garder un rabatteur sur deux,

• éviter de récolter en pleine chaleur, car les gousses éclatent devant la barre de coupe.

Date de récolte

Les tiges passent du jaune-vert au jaune-marron à partir de 20 % d’humidité dans les graines. Les gousses sont noires à partir de 40 % d’humidité.

Un dessicant, le RÉGLONE 2 à 2-3 l/ha, peut être appliqué avant la récolte, au stade maturité physiologique. Ce stade correspond au noircissement des dernières gousses des plantes. Le DAR (délai avant récolte) est de 4 jours.

La féverole est la dernière culture de la campagne à récolter, et elle a tendance à salir les organes de battage. Une astuce pour raccourcir le temps de nettoyage : laisser une bande de blé (fourrières) à récolter ou repasser un andain de paille dans la machine pour éliminer les traces laissées par la féverole.

     

Taux d’humidité

Récolter à 17-18 % d’humidité pour limiter le pourcentage de grains cassés, critère important pour l’alimentation humaine, et pour éviter des récoltes tardives en cas de retour de pluie. Faire descendre l’humidité pour atteindre 14 % (norme réglementaire) par ventilation dès la mise en stockage.

  

Un rendement qui varie de 20 à 80 q/ha

Les rendements de la féverole varient du simple (20 q/ha) au quadruple (80 q/ha). Les plus mauvais rendements sont atteints les années sèches avec de fortes températures. Cette variabilité dépend de la profondeur des sols, de la pluviométrie de juin-juillet et de la température à cette même période.

Les rendements en sols argileux-caillouteux stagnent autour de 40-45 q/ha, alors que ceux en terres limoneuses avoisinent les 50-55 q/ha. Les rendements records de 80 q/ha sont atteints en féverole de printemps dans les limons profonds du Nord-Ouest de la France (bordure maritime), les années pluvieuses et fraîches en début d’été.

Stockage

Manipuler les grains avec précaution pour éviter tout choc préjudiciable.

Lors de l’arrivée en stockage, la température du lot peut être très élevée (> 35°C). Pour assurer une bonne conservation, ventiler à l'air ambiant dès la mise en silo. Cela permet d’abaisser rapidement la température vers 18-20°C (ventilation de nuit souhaitable), ainsi que le taux d’humidité.

Si nécessaire, intervenir contre les bruches lors du stockage.

 

Les ravageurs de la féverole

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Maladies pois et féverole (Nouveauté)

Diagnostiquer et gérer les maladies du pois et de la féverole


Réussir sa conversion en bio (Nouveauté)

Réussir sa conversion en agriculture biologique en grandes cultures


Toutes les formations