TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

RTR Orléans - le 24 janvier 2019

24 janvier 2019

RTR Orléans - le 24 janvier 2019

Orléans - RTR Ouest Le 24 janvier 2019

Tous les événements

Enquête colza:

Renseignez votre biomasse entrée hiver !

Participer à l'enquête

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Semis pois chiche 2019 : Respecter les contraintes techniques pour assurer la durabilité de la culture "

26 octobre 2018

Paris, le 26 octobre 2018 - Face à la forte croissance du marché, la culture du pois chiche connait (...)


Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Toutes les actualités

La qualité sanitaire du tournesol


• La réglementation européenne, avec le « Paquet Hygiène », rend tout opérateur de la chaîne alimentaire responsable de la qualité sanitaire de sa production, l’oblige à identifier les risques attachés à ses produits et à mettre en œuvre les mesures de maîtrise adaptées, y compris au niveau de la production agricole.
• Afin d’assurer une bonne qualité sanitaire de la production de graines de tournesol, c’est-à-dire l’absence de dangers pour la santé des consommateurs, le respect de bonnes pratiques d’hygiène (environnement général de l’exploitation, gestion des intrants, des déchets, les modes de stockage et de transport) et de bonnes pratiques agricoles (par exemple pour l’application de produits phytosanitaires) peuvent suffire à créer un environnement hygiénique. Un guide de bonnes pratiques d’hygiène pour les grandes cultures, rédigé collectivement, est en cours de validation au niveau des pouvoirs publics français.


Durant la culture

Respecter les règles d’utilisation des produits phytosanitaires (autorisation du produit sur la culture, dose maximale, délai avant récolte) afin d’éviter la présence de résidus dépassant les LMR (limites maximales de résidus).


Respecter la réglementation sur les apports de boues issues de station d’épuration et, pour cela, disposer du contrat d’épandage ou de l’accord écrit avec le producteur de boues. Afin de limiter le transfert d'éléments traces métalliques (dont le cadmium) vers le tournesol, il faut contrôler le pH du sol, car plus le sol est acide plus le cadmium est disponible pour les plantes. La teneur en matière organique du sol a aussi un effet : plus le sol est riche en matière organique, moins les métaux, dont le cadmium, sont disponibles pour les plantes.


Maîtriser le datura et l'ambroisie. Les graines de datura contiennent des substances toxiques (alcaloïdes) pouvant se retrouver dans le tourteau destiné à l’alimentation animale, et il est donc recommandé de veiller à maîtriser le développement de cette adventice dans les cultures de tournesol, afin d’éviter la présence de ces graines dans la récolte de tournesol. Si la présence est avérée, il faudra nettoyer les graines de tournesol avec des moyens adaptés.

Pour la production de tournesol oisellerie, il est nécessaire d’éviter la présence d’ambroisie, car la présence de graines d’ambroisie dans la récolte de tournesol risque de concourir à la dissémination de cette adventice qui pose un problème de santé publique.

Pour le tournesol destiné à la trituration, en cas de présence de graines d'ambroisie (> 50 mg/kg), l'organisme stockeur devra prévenir son acheteur industriel pour que des mesures préventives soient prises, au niveau du transport et des opérations de manutention, pour éviter la dissémination de l'adventice.

En savoir plus

Conservation du tournesol

Désherbage du tournesol/Ambroisie

 

Récolte et stockage des graines

•    Vérifier la propreté du matériel de récolte et de transport pour limiter la présence de corps étrangers.
•     Disposer d’installations de stockage excluant tout mélange possible avec d’autres produits, matériaux ou déchets. Assurer une protection des installations de stockage et des produits stockés contre les oiseaux et rongeurs, et contre les infiltrations d’eau pour éviter le développement de moisissures. Mettre en œuvre les moyens adaptés pour une bonne conservation des graines de tournesol  pour éviter le développement d’insectes. Un risque fréquent au cours du stockage des graines de tournesol concerne les contaminations croisées  par les résidus d’insecticides post-récolte (pyrimiphos-méthyl, chlorpyriphos-méthyl, deltaméthrine) : en effet, aucun insecticide de contact n’est autorisé sur tournesol durant le stockage ; cependant comme ces produits peuvent être utilisés sur locaux vides et sur céréales stockées, des contaminations non volontaires par les circuits peuvent se produire. Il est donc important d’identifier le risque propre à son installation pour éviter des dépassements de LMR sur tournesol.

En savoir plus

Conservation du tournesol

Publications

Fiche orobanche cumana

Fiche orobanche cumana

Savoir l’identifier pour protéger la culture et limiter son extension

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Atelier de production (Nouveauté)

Création d’un atelier de production d’huile alimentaire


Stratégie durable (Nouveauté)

Quelles stratégies de lutte durable contre les graminées dans les rotations ?


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut