TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Actualités / Presse

Cultures oléo-protéagineuses : le gel aura un impact limité si la pluie revient

25 avril 2017

Communiqué de presse concernant l'impact du gel sur les cultures oléo-protéagineuses

 

CP - "Cultu(...)


Dossier de presse présentation des Culturales 2017

20 avril 2017

Dossier de presse proposé lors de la conférence de presse du 12 avril concernant le lancement des Cu(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Soja / Cultiver du soja / Soja : implantation

Le semis du soja

Un démarrage rapide et vigoureux de la culture est la meilleure protection contre ravageurs et maladies

Les levées lentes et difficiles sont particulièrement exposées aux ravageurs souterrains (mouche des semis, limaces, etc.) et aux fontes de semis (pythium, fusarium, rhizoctone).

Semer en sol suffisamment réchauffé

semis de sojaIl est conseillé de semer dans un sol suffisamment réchauffé (environ 10°C).

soja biolEn bio,particulièrement, mieux vaut retarder légèrement le semis que de semer dans un sol insuffisamment réchauffé qui mettrait la culture dans une situation de démarrage difficile.

Voir page désherbage/ Lutte agronomique/ Date de semis
   

Période optimale de semis par groupe de précocité

Région

Groupe de précocité

Période de semis

Lorraine, Normandie, Picardie, Bretagne

000

du 25 avril au 5 mai

Champagne-Ardenne

000

du 20 avril au 15 mai

Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, nord Rhône-Alpes, vallées alpines

000

du 1er au 31 mai

00

du 20 avril au 20 mai

Centre, Alsace

000 et 00

du 1er au 15 mai

Pays de la Loire

000 et 00

du 15 avril au 15 mai

Poitou-Charentes

00

du 10 au 30 mai

0

du 10 avril au 10 mai

Région lyonnaise

00

du 1er au 31 mai

0

du 20 avril au 20 mai

Moyenne vallée du Rhône

I

du 20 avril au 31 mai

II

du 20 avril au 15 mai

Bordure pyrénéenne, sud  et ouest de l'Aquitaine

0 et 00

du 1er au 20 juin en semis très retardé

I

du 15 avril au 31 mai

Midi-Pyrénées et ouest audois

(sauf bordure pyrénéenne)

0

du 1er au 20 juin en semis très retardé

I

du 10 avril au 31 mai

II

du 10 avril au 20 mai

Sud méditerranéen

I

du 15 avril au 10 juin

II

du 15 avril au 31 mai

    

Variétés précoces et très précoces obligatoires dans le Nord et le Nord-Est

Seules les variétés précoces se très précoces sont adaptées au Nord et au Nord-Est. Utiliser des variétés plus tardives, c'est s'exposer à des risques de difficulté de récolte, à des frais de séchage élevés et à des pertes de rendement dues aux maladies de fin de cycle, au climat et aux oiseaux. Par ailleurs, un retard excessif des semis affecte le potentiel de rendement et retarde les semis du blé qui suit.

 

Semer peu profond et lentement

Pour faciliter la récolte des gousses basses, anticiper dès le semis en nivelant au mieux la surface du sol, sauf en terre battante.

Semer :
à 2 cm en semis précoce, terre froide ou battante,
à 3 ou 4 cm en semis plus tardif, terre chaude, ou sèche et motteuse,
à une vitesse de 6 km/h maxi, quel que soit le semoir.

soja biolSemer à 4-5 cm de profondeur si un étrillage agressif en prélevée ou post-levée précoce est envisagé.

Pour la réussite du semis, le semoir monograine est préférable, sans dépasser 60 cm d'écartement.

 

Adapter l’écartement au groupe de précocité

Choisir un écartement entre les lignes :

18 à 30 cm pour les groupes 000 ;

18 à 50 cm pour les groupes 00;

25 à 60 cm pour les groupes 0, I et II. 

Privilégier un écartement large (50 à 60 cm) en situation à risque sclérotinia, ce qui permet une meilleure aération du couvert.

 

Adapter la densité de semis aux conditions de culture

Plus une variété est précoce, plus la densité doit être élevée (voir tableau ci-dessous). En effet, les variétés précoces ramifient moins, et en particulier celles du groupe 000.
Les pertes à la levée peuvent être dues à la faculté germinative des semences (qui varie selon les lots), ou aux conditions de semis et de levée.
Les semences certifiées ont une capacité germinative minimale de 80 %.
Les semis réalisés en mauvaises conditions (vitesse excessive, profondeur trop importante, sol insuffisamment réchauffé, etc.) augmentent les risques de pertes de graines.

Il est conseillé d'augmenter la densité de semis de 5 à 10% si l'utilisation d'une herse-étrille est envisagée.

 

Objectif de peuplement et quantité de graines à semer

(pour les écartements mentionnés plus haut)

Groupe

de précocité

Mode

de culture

Objectif de peuplement

(pieds/ha)

Densité conseillée

 000

sec

550 000

600 000 - 700 000

00

sec

500 000

570 000 - 690 000

00

irrigué

450 000

500 000 - 620 000

0

sec

480 000

520 000 - 600 000

0

irrigué

380 000

420 000 - 500 000

I

sec

450 000

500 000 - 560 000

I

irrigué

350 000

390 000 - 440 000

II

sec

400 000

440 000 - 500 000

II

irrigué

300 000

330 000 - 375 000

Rendements très élevés ensol profond et/ou irrigué. Rendements moyens en sol moyennement profond et sec.

 

Cas particulier du semoir à céréales

 

Certains agriculteurs pratiquent le semis du soja au semoir à céréales, ce qui permet au soja de couvrir assez rapidement le sol.

Dans les situations à salissement modéré, cette technique de semis associée à des passages ultérieurs de herse étrille donne satisfaction en matière de désherbage.

1  2

1. Semis de soja au semoir à céréales

2. Semis de soja au semoir monograine

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Inoculation légumineuses

Inoculation des légumineuses (à graines et fourragères) : des connaissances nécessaires à la pratique


Réussir sa conversion en bio (Nouveauté)

Réussir sa conversion en agriculture biologique en grandes cultures


Toutes les formations