TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Rendements protéagineux 2017

Saisissez vos

rendements en protéagineux

(pois, féverole, lupin, lentille

et pois chiche)

(moins de 5 minutes !)

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Limiter l’usage des intrants, améliorer la fertilité du sol en préservant les revenus"

03 juillet 2017

Le 29 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Communiqué de presse : SYPPRE "Préserver la fertilité des sols et réduire les émissions de gaz à effet de serre"

28 juin 2017

Le 28 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Colza / Cultiver du colza / Colza : récolte, conservation

Bonnes pratiques

Avant le stockage

Nettoyer préalablement à la mise en stockage

Un conseil simple, préalable, mais efficace, est le nettoyage soigneux des locaux de stockage avant remplissage (balayage, aspiration) et des circuits de manutention. Le nettoyage doit se faire du haut vers le bas, en faisant attention aux endroits difficiles. Il est obligatoire de détruire les déchets.
Le traitement insecticide des parois de magasin à plat ou de cellules est une pratique autorisée et efficace. Cependant, soyez prudent dans le cas des graines oléagineuses : les LMR (limites maximales de résidus) étant très basses, on risque de les dépasser en pratiquant cette technique, en particulier si le remplissage se fait peu de temps après le traitement.

Sécher : une basse teneur en eau des graines est une bonne garantie de conservation de la qualité

Pour une bonne conservation sur une longue durée, qui permet d’éviter l’acidification des graines, le développement d’insectes et de moisissures, il est recommandé de stabiliser les graines de colza à une humidité entre 8 et 9 %.

Nettoyer les graines à la réception

Les graines doivent être nettoyées à la réception : une  masse de graines nettoyées est plus homogène et permet un meilleur refroidissement par ventilation. Selon les normes de commercialisation, les graines oléagineuses livrées aux huileries ne doivent pas contenir plus de 2 % d’impuretés.
Pour assurer la qualité des produits stockés, veiller au bon réglage de la moissonneuse-batteuse et récolter à la bonne date. Plus en amont, choisir des variétés de précocité adaptée à la région et maîtriser les adventices.

Pendant le stockage

Maîtriser la température par la ventilation de refroidissement : c’est capital !

La ventilation est utilisée pour refroidir les graines. Le refroidissement se fait par étapes. Ventilez dès la mise en cellule pour ramener le stock vers 20°C le plus tôt possible après la récolte (déclenchez la ventilation dès que les gaines de ventilation sont recouvertes, sans attendre le remplissage complet de la cellule). Puis, si le stock doit être conservé jusqu’au printemps, réalisez 2 à 3 autres ventilations pour stabiliser la température en dessous de 10°C.
Comme pour les céréales, la ventilation de refroidissement présente de nombreux avantages : elle permet de limiter, voire d’empêcher, le développement d’insectes. Elle permet également d’éviter des accidents de conservation tels que la production de chaleur liée à la respiration des graines et l’acidification des graines qui nuit gravement à la qualité de l'huile.

L’air de refroidissement est généralement pulsé dans les cellules par des ventilateurs. Veillez à ce que ceux-ci travaillent dans la zone normale de leur diagramme débit-pression, soit à une pression au plus égale à 80 % de la pression maximale.
Les pertes de charge ( = résistance au passage de l'air de ventilation) introduites par le colza sont importantes, nettement supérieures à celle d'un blé. Pour ventiler le colza, il est judicieux de réduire la hauteur de chargement des cellules ou de réduire éventuellement la vitesse de l’air en ventilant plusieurs cellules avec le même ventilateur.
Dans tous les cas, la durée de ventilation du colza est supérieure d’environ 25 à 40 % par rapport à celle du blé. Pour faciliter la ventilation, évitez les jetées de graines très hautes et la formation de dômes créés par le remplissage (zones de tassement accumulant graines cassées et poussières fines), ou transilez ces dômes.

Publications

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Juin 2017 : "Céréales et colza : choisir ses variétés pour 2017"

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Yara ImageIT

Yara ImageIT

Application mobile - Calcul de biomasse colza par prise de photo

Tous les outils

Formations

Lutte contre les ravageurs

Lutter contre les insectes du colza en utilisant au mieux les outils disponibles


Travail du sol colza

Travail du sol et implantation : jusqu'où innover pour réussir son colza ?


Toutes les formations