Montaison

Surveillance et lutte contre le méligèthe (très fréquent, peu nuisible)

Méligèthes sur boutons colzaMéligèthes sur boutons colza à montaison

1. Méligèthe adulte 2. Boutons attaqués

Biologie  

Petit guide pratique les insectes du colzaPetit coléoptère de 1.5 à 2.5 mm. Corps de forme aplatie, noir brillant avec des reflets métalliques parfois verts. Antennes et pattes noires.   Antenne en forme de massue.  

Les méligèthes se nourrissent de pollen : lorsque les fleurs sont encore au stade boutons, ils les perforent pour atteindre les étamines, ce qui peut endommager le pistil et conduire à leur avortement. Le risque de pertes est d’autant plus important que les boutons sont petits ; mais dès que les fleurs sont ouvertes, le pollen est libre d’accès et la nuisibilité devient généralement nulle et le traitement inutile. Les femelles pondent pendant la floraison dans les boutons mais cela n’endommage pas la plante. 

Stade sensible Piégeage Vol Seuil
colza
vigoureux
colza peu vigoureux

Du stade boutons accolés D1 ou BBCH 50 au stade boutons séparés E ou BBCH 57

Cuvette jaune uniquement indicateur de présence. Dénombrement sur plante nécessaire.

Températures >14° C

Stade D1 
Pas d'intervention

Stade D1 
50% de plantes infestées ou
1 méligèthe par plante ** 

Stade E 
6 à 9 méligèthes par plante **

Régions SUD :
4 à 6 méligèthes par plante

Stade E 
65 à 75% de plantes infestées ou
2 à 3 méligèthes par plante **

*ou conditions peu favorables aux compensations (températures faibles, plantes stressées en eau à floraison, dégâts parasitaires antérieurs… ) 

**Les comptages en bordure ou sur les plantes les plus hautes ne sont pas représentatifs de la situation. Il est conseillé de compter sur 5 x 5 plantes consécutives ; puis de calculer une moyenne ou un % par plante à rapprocher des seuils mentionnés dans le tableau. De plus il faut tenir compte des capacités de compensation des cultures.

Innover avec les plantes pièges

Dans les situations où les attaques de méligèthes sont généralement modérées l’association d’une variété haute et très précoce à floraison en mélange à 5-10% avec la variété d’intérêt peut permettre de rester en de-ça des seuils d’intervention. Cette variété haute et très précoce sera en effet plus attractive pour les méligèthes, protégeant ainsi les plantes de la variété d’intérêt.