Chargement en cours...
Maturité / Récolte

Récolte et stockage de la lentille

Récolte

La récolte s’échelonne généralement sur le courant du mois de juillet jusqu’à mi-août pour les parcelles en altitude.

Elle débute lorsque le taux d’humidité des graines passe en dessous de 16 %.

Aucun matériel spécifique n’est nécessaire : intervenir quand les conditions le permettent pour limiter l’humidité dans la récolte (ne pas intervenir trop tôt le matin en parcelle) mais aussi minimiser l’égrainage des gousses et la casse du grain (éviter les très fortes chaleurs de l’après midi). Un réglage lent du batteur permet également de limiter la casse des graines.

Une vidange méticuleuse des machines est indispensable afin d’éviter le mélange avec des graines de céréales.

Un pré-nettoyage post récolte et avant stockage garantit une bonne conservation au silo.

Stockage

Assurer une bonne conservation des graines en ventilant avec l’air ambiant dès la mise au silo pour abaisser la température à 18-20°C.

La gestion de la bruche

La gestion de la bruche peut se faire au stockage, l’adulte sortant alors des graines. Il est alors possible d’intervenir pour éliminer le ravageur. Pour cela, plusieurs solutions sont disponibles :

  • La fumigation à la phosphine (phosphure d’aluminium ou de magnésium) qui élimine les bruches à l’extérieur et à l’intérieur des graines sans laisser de résidus ; cette intervention est à réaliser le plus rapidement possible après la récolte pour limiter au maximum les nouveaux envols de bruches dans l’environnement. Cette opération doit être réalisée par un opérateur agréé dans des silos étanches.
  • L’insecticide de stockage KObiol UVL élimine les bruches par contact. Son utilisation n’est donc recommandée qu’en combinaison avec la fumigation car les bruches n’ayant pas encore émergé lors de l’application ne seront pas éliminées.

En agriculture biologique sont également utilisés

  • La congélation des lots préparés en volumes suffisamment petits afin de permettre un refroidissement homogène des graines est une solution difficile à mettre en place mais c’est la seule employée à l’heure actuelle. Si elle est mal maîtrisée, une efficacité réduite est induite (temps de congélation trop court, temps de latence entre la réception et le traitement du lot trop long, lots placés à congelé trop gros…), si les lots sont décongelés trop rapidement, la condensation induite peut entraîner des moisissures des lots de lentilles, etc.
  • L’inertage n’est pas une technique utilisée à l’heure actuelle mais pourrait apporter des réponses techniques aux inconvénients de la méthode par congélation. Cette technique consiste en la modification de l’atmosphère de lots de lentilles, soit en remplaçant l’oxygène de l’air par de l’azote gazeux, soit en faisant le vide, soit en injectant du CO2 sous pression dans les enceintes contenant les lots de lentilles (Bigbags, cellules, etc.).

La destruction des déchets issus du pré-nettoyage et du tri des lots avant ou en cours de stockage est indispensable afin de réduire au maximum les foyers d’émergence des insectes à proximité des lieux de stockage lors de la campagne suivante.

Article co-rédigé avec    

Chargement en cours...