Implantation/semis

Récolte du colza : la technique de l’andainage

Quand procéder à des récoltes anticipées ?

Il est certain que la technique de l’andainage est préférable à une moisson en direct réalisée à sous maturité (même avec des graines à 11-12 % d’humidité).

​​​​​​​récolte du colza : l'andainage

 

Dans ce cas, les taux de pertes s’élèvent à 3 - 4 quintaux et sont principalement constitués par des siliques imbattues.

Les cas de récoltes anticipées peuvent être provoquées par les situations suivantes :

  • Régions côtières ou ventées, régions à orages très fréquents. Situations accentuées par une faible densité et un mauvais état sanitaire de fin de cycle.
  • Situations en parcelle très hétérogènes avec des différences de maturités marquées au sein de la parcelle, ou des situations avec des adventices développées.
  • Variété reconnue très sensible à l’égrenage naturel. Ce n’est plus le cas des variétés classiques actuelles.

Le procédé

Dans ce cas, le colza est coupé dès que les graines brunissent en haut des colzas (25 à 35 % d’humidité graine). En année chaude, elles brunissent plus rapidement avant d’arriver à 35 % d’humidité. Aucun égrenage ne peut avoir lieu à ce stade. Il faut couper assez haut afin de laisser l’air passer sous l’andain (environ 3,50 m pour une coupe de 6,20 m).

Il suffit ensuite que l’andain soit repris avec une coupe suffisamment profonde (type rallonge colza) afin de supprimer toute possibilité d’éjection de graines en dehors du tablier de la coupe de la machine. La végétation étant regroupée en andain, la densité de siliques est supérieure à celle d’une culture récoltée en plein et l’éjection de graines est en proportion.

Les équipements

Le seul handicap de l’andainage est le débit de chantier et le coût économique. Différents types d’équipements existent :

  1. Andaineuse Equip Agri
  2. Andaineuse Honey Bee

Andaineuse Equip Agri

​​​​​​​Andaineuse Honey Bee