LIN D'HIVER

Privilégier le non labour en lin d’hiver

Implantation LOH

A l’implantation du lin, l’objectif est d’avoir pour un lit de semence soigné :
- une bonne structure en profondeur (absence de compaction), une bonne fissuration horizontale et verticale pour le pivot. En effet le lin a une racine principale pivotante.

Pour le lin d’hiver, l’objectif est d’atteindre un pivot de 10 à 15 cm dès l’automne (meilleure sélectivité des herbicides, potentiel de rendement).

En revanche, le lin oléagineux est une plante exigeante en eau au cours de la floraison. Il faut donc que l'enracinement soit optimal afin d'exploiter la réserve hydrique du sol (exploration des racines au-delà de 1.2m de profondeur si la structure le permet en lin d’hiver).

Une structure superficielle fine, aplanie et rappuyée sera primordiale pour assurer une levée rapide et homogène du lin : il faut éviter au maximum les amas de débris végétaux et des sols creux ou soufflés très néfastes à une levée homogène (petite graine = contact sol-graine délicat). Restez vigilant face aux phénomènes de battances qui peuvent pénaliser à leur tour la levée.

Le non labour est conseillé dans les sols argileux. Si les pailles du précédent sont restituées, broyez-les et répartissez-les de manière homogène sur l’horizon travaillé afin d’éviter la présence de mulch de paille trop épais qui pénalisera la levée. En présence abondante de pailles en surface, utiliser un matériel adapté (semoir à disques) pour assurer un bon contact graines-terre et obtenir une bonne levée.

semis lin

 

Semer à la date optimale

En lin oléagineux d'hiver, la date de semis optimale se situe entre la mi-septembre et la mi-octobre selon les régions. L’objectif est d’obtenir un lin entre 5 et 10 cm maximum avant les premiers froids et de pouvoir débuter le désherbage dès l’automne.
Des semis trop précoces peuvent engendrer des lins trop développés (plus de 10 cm) en entrée d’hiver, les exposant dangereusement au froid et au gel.

date semis lin