Phase végétative

Préserver les prédateurs efficaces contre les pucerons du tournesol

Les coccinelles (adultes et larves) et les syrphes (larves) ont une efficacité potentielle importante pour réduire les populations de pucerons. Leur activité est souvent importante en mai et juin, ce qui correspond à la phase végétative du tournesol, période de colonisation et de développement des populations de pucerons.

larve coccinelle et puceronsCoccinelle sur tournesol

Larve de coccinelle et pucerons et coccinelle sur feuilles de tournesol

De nombreux autres prédateurs (chrysopes, hémérobes, punaises anthocorides et mirides, araignées, …) participent également à la régulation des populations de pucerons du tournesol.

Les pucerons font aussi l'objet d'attaques par des insectes parasitoïdes, essentiellement des hyménoptères, souvent peu nombreux. Les pucerons momifiés sont visibles en fin d'attaque, à la formation de capitules.

Avant d’intervenir avec un insecticide, il est donc important de vérifier la présence d’auxiliaires. En limitant les traitements notamment les plus tardifs (au moment de la croissance forte des populations d’auxiliaires), on peut profiter au mieux de leur action régulatrice.
N’intervenir que si la culture a atteint le seuil d’intervention fixé à plus de 10 % de plantes avec crispation. Les interventions les plus précoces sont moins risquées vis-à-vis des auxiliaires. Ne plus intervenir à partir des stades 10 feuilles-apparition du bouton floral.

Le décalage entre une population de phytophages et des auxiliaires est normal (sauf installation préalable dans la même culture d'auxiliaires sur une autre population de phytophages). Les auxiliaires (type coccinelles et syrphes, assez spécifiques des pucerons) viennent s'installer sur les populations de pucerons en développement. Certaines années, les pucerons démarrent très fort tandis que les auxiliaires ne se manifestent pas rapidement, parce qu'ils ne sont pas nombreux dans le voisinage ou que leurs déplacements sont rendus difficiles par les conditions météo.

En savoir plus sur les auxiliaires : site du projet AuxiMore/ARENA