Chargement en cours...
Phase végétative

Maladies du tournesol : diagnostiquer les maladies sur tige

maladies du tournesol

La progression d’une tache foliaire de phomopsis via le pétiole conduit à la formation d’une tache brun-rouge aux contours frangés, centrée sur le point d'insertion de la feuille. La feuille entièrement nécrosée pend le long de la tige.

Les taches noires autour de l’insertion d’une feuille représentent le symptôme le plus fréquent et le plus facilement reconnaissable du phoma. Les taches sont plutôt arrondies aux contours assez nets.

Les attaques de sclérotinia sur tige ont le plus souvent pour origine une contamination aérienne des feuilles adultes qui évolue en pourriture blanchâtre gagnant la tige en conditions climatiques douces et humides.

Le sclérotinia peut être aussi à l’origine d’attaque au collet - bas de tige : le mycélium issu de la germination des sclérotes contamine une racine puis gagne le collet. Les symptômes visibles se traduisent par une tache de pourriture humide se couvrant d’un abondant mycélium blanc accompagné de la formation de sclérotes internes et externes et par un flétrissement de la plante atteinte.

En plein développement végétatif des plantes, des contaminations par voie racinaire peuvent se produire progressivement sur le rang, créant ainsi un gradient de hauteur des plantes touchées. La fréquence des attaques et leur gravité dépend de la densité de sclérotes dans le sol et du type de sol : la maladie est en effet plus présente dans les sols riches en matières organiques (terres de limons et marais), en Poitou-Charentes, dans le Centre et en Limagne.