Maturité/récolte

Les bonnes pratiques à suivre avant le stockage du colza

Nettoyer préalablement à la mise en stockage 

​​​​​​​graines de colza après récolte

Un conseil simple, mais efficace, est le nettoyage soigneux des locaux de stockage avant remplissage (balayage, aspiration) et des circuits de manutention. Le nettoyage doit se faire du haut vers le bas, en faisant attention aux endroits difficiles. Il est obligatoire de détruire les déchets. 
Le traitement insecticide des parois de magasin à plat ou de cellules est une pratique autorisée et efficace. Cependant, être prudent dans le cas des graines oléagineuses : les LMR (limites maximales de résidus) étant très basses, il y a un risque de les dépasser en pratiquant cette technique, en particulier si le remplissage se fait peu de temps après le traitement. 

Sécher : une basse teneur en eau des graines est une bonne garantie de conservation de la qualité 

Pour une bonne conservation sur une longue durée, qui permet d’éviter l’acidification des graines, le développement d’insectes et de moisissures, il est recommandé de stabiliser les graines de colza à une humidité entre 8 et 9 %.  

Nettoyer les graines à la réception 

Les graines doivent être nettoyées à la réception : une masse de graines nettoyées est plus homogène et permet un meilleur refroidissement par ventilation. Selon les normes de commercialisation, les graines oléagineuses livrées aux huileries ne doivent pas contenir plus de 2 % d’impuretés
Pour assurer la qualité des produits stockés, veiller au bon réglage de la moissonneuse-batteuse et récolter à la bonne date. Plus en amont, choisir des variétés de précocité adaptée à la région et maîtriser les adventices.