Chargement en cours...
Maturité / Récolte

Le séchage du tournesol

Le séchage du tournesol est parfois nécessaire

La conservation du tournesol dans de bonnes conditions s'effectue à une humidité voisine de 7-8 %. Si l’humidité du tournesol à la récolte est trop élevée, un séchage est nécessaire : par ventilation séchante avec un air légèrement réchauffé si dispositif disponible pour des humidité inférieures à 14%, ou dans un séchoir à air chaud en particulier pour des humidités supérieures à 14%.
Attention : le séchage du tournesol présente des risques particuliers d’incendie dans les séchoirs et nécessite quelques précautions.

séchage du tournesol

Quels sont les éléments à connaître pour éviter les risques d'incendie ?

Eviter l'obstruction du séchoir

  • Pré-nettoyer les graines de tournesol avant le séchage, avec un débit suffisant
  • Nettoyer régulièrement le séchoir pour dégager les zones obstruées et retirer les dépôts gras.
  • En cas d'arrêt du séchoir, on procède à des extractions régulières, par exemple deux fois par heure, pour remuer le grain et limiter les prises en masse.
  • Eviter de léser les graines : veiller à ce que les circuits de manutention avant séchoir ne soient pas trop brisants.

Réduire les risques dus à la fermentation

  • Ne pas pré-stocker le tournesol en tas, avant le séchage. Une ventilation bien conduite évite les échauffements.
  • Ventiler une demi-heure au minimum avant d'allumer le brûleur. La ventilation n'est efficace que si le séchoir est rempli.
  • Maintenir la ventilation en cas d'arrêt de l'alimentation du séchoir.

Réduire les départs d’incendie

  • Eviter que des poussières enflammées atteignent le grain.
  • Les prises d'air des ventilateurs doivent être le plus possible isolées des sources de poussières.
  • Entretenir régulièrement le séchoir. Si la chambre de combustion d'un séchoir au fuel ou si un brûleur à gaz sont dégradés, des particules de métal incandescent peuvent être introduites dans le grain.

La température de l'air séchant ne doit pas dépasser 70°C, 60°C en cas de lot brisé :

  • Veiller à ce que la température de l'air séchant soit homogène et que la température de certains filets d'air ne dépasse pas la consigne.
  • Ne jamais utiliser la surgénération.

Pour réduire le surséchage

Ne pas abaisser l'humidité des graines de tournesol en-dessous de 6 % : cela augmente leur sensibilité à la casse et la fissuration. Si un lot sec est admis dans le séchoir parmi des lots humides, il sera sur-séché si les réglages ne sont pas modifiés. L'homogénéisation des lots et un pré-stockage court réduiront ce risque.

Nettoyer intégralement le séchoir après le tournesol afin d’éviter des risques d’incendie lors du séchage du maïs qui va suivre

Quelques poignées de graines oléagineuses, mélangées à du maïs dans un séchoir et balayées par de l’air à plus de 70°C (en général 90-140°C) risquent de prendre feu et de le propager à l’ensemble du séchoir.