Implantation

Estimer le risque limace afin de mettre en œuvre des mesures préventives 

Dès cette phase, il est possible de mettre en œuvre plusieurs mesures préventives qui permettront de limiter les attaques et la nuisibilité de plusieurs ravageurs du colza/tournesol. 

Les limaces apprécient particulièrement les sols creux et motteux et contenant des résidus de récolte non dégradés, qui leur offre abris et nourriture.  
Dès la récolte du précédent, observer la présence de limaces dans les parcelles afin d’adapter éventuellement le travail du sol avant le semis du colza ou tournesol, qui sont des cultures très appétentes et particulièrement sensibles aux attaques de ce mollusque. 

Tout travail du sol (labour et déchaumage, surtout en conditions sèches) permet de limiter les populations de limaces. En cas de situation à risque, si possible, réaliser un premier travail du sol rapidement après la récolte du précédent et réintervenez à proximité du semis (la veille ou le jour du semis pour ne pas assécher le sol).   

Comment observer la présence de limaces dans les parcelles ?  

Pour évaluer le risque sur la parcelle, vérifier la présence des limaces le plus tôt possible et régulièrement jusqu’au semis, en particulier en période humide ou de pluie.  

Les limaces font preuve d'activité essentiellement nocturne. Pour identifier la présence de limaces, plusieurs possibilités :  

Par observation directe des limaces actives sur le sol humide en surface, avant qu’il ne fasse trop jour.  

Par piégeage : disposer un abri sur la surface du sol (carton plastifié, tuile, soucoupe plastique, planche, etc.) ou, mieux, un véritable piège à limaces développé par l’INRA et disponible auprès de De Sangosse ou Bayer.  

La méthode optimale est l’utilisation des pièges INRA. Il faut cependant prendre quelques précautions :  

  • si possible positionner 4 pièges (pour couvrir une surface d’1 mètre carré) à au moins 10 mètres les uns des autres et à au moins 10 m de la bordure. 
  • avant la pose des pièges, les humidifier à saturation par un trempage préalable ;  
  • ne pas arroser le sol au moment de la pose pour avoir une vision du risque tel qu'il est au moment de la pose du piège ;  
  • poser les pièges la veille du relevé, de préférence en soirée pour éviter le dessèchement qui se produit dans la journée, face aluminium visible au-dessus du piège ;  
  • ne pas déposer d’appâts ;  
  • relever les pièges le lendemain matin avant la chaleur.  
  • déplacer les pièges de quelques mètres et les réhumidifier avant chaque nouvelle estimation.  
  • compter le nombre de limaces présentes. Il existe 2 espèces majoritaires nuisibles, la limace grise ou loche et la limace noire