Floraison

Colza : semer à la date optimale, même dans le sec

Après un semis en surface dans le sec, une faible pluie de 5 à 10 mm est suffisante pour faire lever correctement un colza à condition que le sol ne soit pas trop motteux.

Cette pratique permet de réussir l’implantation plus de 8 années sur 10 en toutes régions. Il est important de ne pas assécher l’horizon dans lequel la jeune racine va évoluer.

Le semis se raisonne en fonction des séquences de réhumectation des sols et des dates habituelles des interventions.​​​​​​​

​​​​​​​

Identification des phases d’assèchement et de ré-humectation au cours de l’été. Le travail du sol doit être terminé avant la fin de la phase de réhumectation de fin juillet début aout. Le semis est réalisé durant la phase d’assèchement. Aucun travail du sol n’est fait pendant cette période. La phase de ré-humectation des premiers centimètres du sol permet la levée.​​​​​​​

Quelques consignes sont importantes pour conserver la fraîcheur du sol :

  • Travailler et rappuyer précocement surtout en sol à plus de 18 – 20% d’argile
  • Eviter de dessécher le sol par un travail, notamment après une pluie surtout si l’on approche de la date de semis envisagée
  • Piloter le chantier en fonction des phases (possibles) de pluie.
  • Positionner la graine en fonction de l'état hydrique du sol