Floraison

Colza sans labour : fissurer le sol

Fissurer le sol avec un outil à dents est parfois indispensable pour émietter la surface, créer de la terre fine et rompre les zones tassées qui pourraient limiter la croissance racinaire (réaliser un test bèche).

Fissuration lors du semis

Fissuration lors du semis

Cette action doit être suivie d’un roulage, en sols argileux en particulier, pour rompre les mottes et limiter l’évaporation. Fissurer entre 8 et 15 cm selon les sols, avec des dents rapprochées (20 cm maximum) est préférable à un travail plus profond avec des dents plus écartées.

Le canadien et le chisel, sont des outils adaptés à la préparation du colza. Même s'ils favorisent la remontée des pierres et peuvent créer des mottes, leur capacité de fissuration et d’enfouissement de la paille est favorable à la qualité d’implantation du colza.

Les outils à disques sont utiles pour effectuer un émiettement superficiel du sol, assurer les levées d’adventices, hacher les résidus mais ils ne fissurent pas le sol. Leur passage devra être suivi d’une fissuration avec un outil à dents, si l'état structural le nécessite, puis d’un tassement.

Les interventions doivent être précoces particulièrement en sol argileux. Toutes les reprises tardives plus superficielles sont déconseillées. Limiter l’évaporation, préserver la fraîcheur, restreindre la germination d’adventices dicotylédones sont nécessaires pour réussir l’implantation.