Floraison

Semis du colza : Les atouts du semis au semoir monograine

Une expérimentation conduite par Terres Inovia sur la campagne 2012/2013, en Lorraine, confirme les divers constats de levées plus rapides et régulières avec un semoir de précision.

Comparaison de semoirs en conditions sèches

Comparaison de semoirs en conditions sèches : les colzas semés au semoir monograine sont au stade cotylédons – 1ère feuille lorsque les colzas semés au semoir à céréales sont en cours de levée. Le peuplement est plus régulier avec le semoir monograine.
(Essai Terres Inovia - Morville sur Seille (54) - automne 2012)

  • Homogénéité de levée, même en conditions sèches,
  • Régularité de la position en profondeur de la graine dans le lit de semences,
  • Levée plus rapide,
  • rappuyage de la ligne de semis pour un meilleur contact solgraine (roulage post semis inutile),
  • Contrôle de l'espacement entre graines sur la ligne (15 plantes/m linéaire),
  • Placement de la graine sur le frais si le sol est sec en surface,
  • Écartement entre rangs permettant un binage, complément efficace du désherbage chimique,
  • Matériel amorti rapidement,
  • Économie de semences.

Dans le Sud-Ouest, où les problèmes d'implantation en conditions sèches sont fréquents, les agriculteurs utilisent déjà massivement les semoirs monograines.

Dans les sols superficiels à fort risque d’enherbement, l’’utilisation du semoir monograine est envisageable si l’écartement entre lignes est réduit (≤ 40 cm). Cette technique d’implantation permet de biner la culture.