Floraison

Colza avec labour : le labour convient aux sols de sables et de limons

En sols de sable et de limons, le labour peut se concevoir soit précocement après la récolte et un déchaumage avec un outil à disques, soit juste avant le semis.

Dans ce cas le semoir équipé d’une herse rotative ou de préférence un vibroculteur passe juste après le labour.

Labourer permet de détruire, d’enfouir certaines adventices, graminées en particulier, et de reconstituer la structure. En revanche la création de flux de terre et le retournement peuvent permettre l’émergence d’adventices dicotylédones en particulier.

Il peut également créer une porosité excessive accentuée par les outils de reprise de travail du sol. Celui-ci, trop soufflé, ne permet pas le positionnement optimum de la graine. L’excès de terre fine peut occasionner des prises en masse superficielles, de l’asphyxie racinaire en cas de pluies excessives. Attention donc à l’excès de terre fine et au roulage excessif.

Parcelle de colza ennoyée à la sortie de l’hiver

Parcelle de colza ennoyée à la sortie de l’hiver