FEVEROLE DE PRINTEMPS

Chantier de récolte de la féverole et réglages

Récolte de la féverole

Privilégier un matériel adapté

Préférer du matériel adapté à la récolte de la féverole (bien que cela ne soit pas indispensable) : coupe avancée type colza, contre-batteur maïs et grille à trous ronds.

Pour limiter la casse des grains :

  • utiliser un contre-batteur mixte ou maïs (passage entre fils > 14 mm) et une grille à trous ronds,
  • adapter un réducteur de régime sur le batteur,
  • serrer le batteur/contre-batteur à 14-15 mm,
  • garder un rabatteur sur deux,
  • éviter de récolter en pleine chaleur, car les gousses éclatent devant la barre de coupe.

La féverole est la dernière culture de la campagne à récolter, et elle a tendance à salir les organes de battage. Une astuce pour raccourcir le temps de nettoyage : laisser une bande de blé (fourrières) à récolter ou repasser un andain de paille dans la machine pour éliminer les traces laissées par la féverole.

Le rendement peut varier de 20 à 80 q/ha

Les rendements de la féverole varient du simple (20 q/ha) au quadruple (80 q/ha). Les plus mauvais rendements sont atteints les années sèches avec de fortes températures. Cette variabilité dépend de la profondeur des sols, de la pluviométrie de juin-juillet et de la température à cette même période.

Les rendements en sols argileux-caillouteux stagnent autour de 40-45 q/ha, alors que ceux en terres limoneuses avoisinent les 50-55 q/ha. Les rendements records de 80 q/ha sont atteints en féverole de printemps dans les limons profonds du Nord-Ouest de la France (bordure maritime), les années pluvieuses et fraîches en début d’été.