TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

L'Isle-Jourdain (32) Les Culturales 2018

06 juin 2018

L'Isle-Jourdain (32) Les Culturales 2018

Venez découvrir les innovations et échanger entre professionnels de l'agriculture -Badge d'accès à télécharger ici

Tous les événements

Actualités / Presse

Le rapport d'activité de Terres Inovia est disponible !

04 mai 2018

Le rapport d'activité de Terres Inovia sur l'ensemble de l'année 2017 est disponible.

Lire le rappo(...)


Communiqué de presse "Développement des oléo-protéagineux en agriculture biologique : tous les acteurs mobilisés et des projets qui avancent"

27 avril 2018

Paris, le 27 avril 2018 – Organisées chaque année par Terres Inovia - l’institut technique des profe(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Tournesol / Cultiver du tournesol / Tournesol : ravageurs

Pucerons : biologie et dégâts

Dynamique des infestations de pucerons

  1  2  3

1. Colonie de pucerons (agrandir)

2. Faible crispation (agrandir)

3. Forte crispation (agrandir)

Les cultures de tournesol peuvent être colonisées par le "petit puceron vert du prunier" Brachycaudus helichrysi KALTENBACH. Ce puceron évolue sur des hôtes primaires (prunus), pendant la saison froide, et sur des hôtes secondaires (asteracées), pendant la belle saison. Le tournesol constitue un hôte secondaire de choix au printemps. Des ailés se portent sur les jeunes cultures, plus ou moins précocement selon les années, entre mi-avril et mi-juin. Les premiers vols peuvent intervenir peu après la levée et se répéter par la suite en fonction des productions d'ailés sur les autres plantes-hôtes dans la région.

Les ailés donnent naissance à des aptères qui occupent de façon dynamique les feuilles les plus jeunes, au sommet de la plante. Les colonies se repositionnent constamment vers le sommet de la plante en suivant sa croissance. Les variétés précoces peuvent paraître plus touchées. Les crispations du feuillage sont la conséquence de la toxicité de la salive injectée lors de la prise alimentaire.

Les infestations périclitent lorsque la plante atteint le stade bouton floral et devient un hôte peu favorable. L'évolution des populations s'oriente alors vers des productions d'individus ailés destinés à essaimer vers d'autres plantes-hôtes secondaires.

 

Une nuisibilité souvent faible

Des pucerons ailés peuvent envahir et infester les cultures sur une longue période (stade végétatif). 
Si les dégâts apparents du petit puceron vert du prunier peuvent être spectaculaires (crispation intense du feuillage), la nuisibilité des attaques reste mesurée et d’autant plus faible que leur évolution est tardive au stade végétatif. Ainsi, une crispation mesurée du feuillage - peu intense et réversible - est largement tolérable et ne porte pas à conséquence. Par contre, une déformation des feuilles - intense et difficilement réversible - peut handicaper sérieusement le fonctionnement de la plante, voire le bloquer, et rendre la culture plus vulnérable à d’autres attaques (maladies).

 

Le puceron noir de la fève
Observé très fréquemment, il peut être abondant en fin de stade végétatif et à la formation du capitule. Peu nuisible, il ne provoque pas de crispations.

 

Publications

Qualité des graines de tournesol 2016

Qualité des graines de tournesol 2016

2016 : teneur en huile en retrait par rapport aux 3 dernières années

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Tournesol en production de semences

La conduite du tournesol en production de semences


Orobanche colza, chanvre et tournesol

Faire face à l'orobanche du colza, du chanvre et du tournesol


Toutes les formations