TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Nouvelle étape dans le partenariat entre les réseaux des Chambres d’agriculture et des instituts techniques agricoles"

29 novembre 2017

Le 29 novembre 2017 - Dans un contexte agricole et territorial en pleine mutation, l’APCA et l’Acta-(...)


Communiqué de presse : "Le semis de colza associé à des légumineuses : une des clefs pour l'essor de cette filière bio dans le Sud-Ouest"

17 novembre 2017

Paris, le 16 novembre 2017 – Cultiver du colza en agriculture biologique c’est possible ! En plaçant(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Tournesol / Cultiver du tournesol / Tournesol : maladies

Phomopsis : moyens de lutte

Fréquence de la maladie        

Gravité pour la culture

Pertes importantes,

selon la précocité

de l'attaque

(1 à 3 q/ha et 1 point

d'huile pour 10 %

de plantes avec

tache encerclante)

 

Les solutions et leur efficacité

choix variétal

bonne

lutte fongicide

bonne

lutte agronomique

moyenne

lutte biologique

-

 

Combiner choix variétal, pratiques agronomiques et protection fongicide

Les variétés résistantes peuvent être cultivées dans toutes les régions, sans traitement fongicide.
Les variétés peu sensibles et très peu sensibles sont également utilisables dans toutes les régions. Elles pourront nécessiter un traitement fongicide en végétation, selon le risque régional, les caractéristiques de votre parcelle et le contexte de l'année.

Quelle que soit votre région, éviter les variétés sensibles et très sensibles : elles font prendre trop de risques et peuvent être à l’origine de nouveaux foyers de contamination pour le secteur alentour.

Dans les régions où de fortes attaques sont régulièrement observées, notamment dans le Sud-Ouest ( voir carte des zones à risque), optez pour des variétés résistantes ou très peu sensibles.

Limiter l’exubérance végétative du tournesol

Forte croissance végétative avant floraison

(agrandir)

Tous les facteurs stimulant fortement la végétation favorisent les contaminations par le phomopsis et leur passage de la feuille vers la tige. Veiller, en particulier dans les parcelles à sols profonds, à maîtriser au mieux la croissance du tournesol en évitant les semis trop précoces, les apports d’azote excessifs et les densités trop élevées.

 En savoir plus

- Date et densité de semis (partie "Implantation")

- Apports d'azote (partie "Fertilisation")

Broyer et enfouir les cannes après récolte, surtout après une attaque

Le phomopsis se conserve dans les restes de tiges de tournesol contaminés, sous forme de mycélium. En fin d’hiver ou au début du printemps, ce mycélium produit des fructifications (les périthèces), à l’origine des spores responsables des attaques sur feuilles. Le broyage des cannes et leur enfouissement sont fortement conseillés aussitôt après la récolte pour limiter la production de périthèces et donc l’émission de spores contaminantes l’année suivante. Le broyage et l'enfouissement se font par labour ou, à défaut, par un déchaumage profond avec un outil à disques (type cover-crop). Cette pratique est d'autant plus recommandée sur les parcelles qu'une attaque de phomopsis sur tige a été observée.

Ne traiter que si nécessaire

La décision de traiter doit tenir compte du risque phomopsis dans la région ( voir carte des zones à risque), de la variété choisie, de la situation de la parcelle et des Bulletins de santé du végétal (BSV). D’une manière générale, se conformer à ces derniers ; dans le cas particulier des régions à risque fort, sur variétés peu sensibles, un traitement au stade limite de passage du tracteur (LPT), soit une hauteur de végétation de 55 à 60 cm, est systématiquement conseillé dans les parcelles favorables au phomopsis.

Stade "LPT" :

le tournesol mesure entre 50  et 60 cm

(agrandir)

Dans certaines situations, l'intervention vise un spectre phomopsis-phoma car les fongicides sont polyvalents. Profiter de cette intervention pour apporter le bore.

 

Stratégie de lutte fongicide selon le risque régional phomopsis et la variété choisie


Comportement de la variété au phomopsis

Phomopsis

Zone à risque fort

Situations favorables au phomopsis*

Pas de traitement

0 ou 1 traitement selon BSV**

1 traitement selon BSV**

Autres situations

0 ou 1 traitement selon BSV**

Zone à risque moyen

Pas de traitement

Pas de traitement

0 ou 1 traitement selon BSV**

Zone à faible risque

Pas de traitement

Pas de traitement

Pas de traitement

*Sols profonds (ex : allusions de vallées, terreforts de bas de coteaux, etc.) ou sols moyennement profonds avec au moins un des caractères suivants :

- peuplement de plus de 60 000 plantes/ha,

- semis avant le 15 avril,

- reliquats azotés élevés avant semis, apport régulier de fertilisation organique.

** Stade LPT (stade limite passage tracteur) : le traitement phomopsis, s'il est nécessaire, doit être réalisé lorsque le tournesol mesure en moyenne 55-60 cm. Au delà de ce stade le traitement est inefficace.

BSV : Bulletin de santé du végétal

Produits de traitements contre le phomopsis et le phoma (feuille, tige)

Dernière mise à jour : septembre 2017

Toutes les caractéristiques des produits homologués sur phomopsis et phoma : dose, efficacité, nombre d'applications maximum, mentions de danger, DAR, coût.

Voir les produits

 

Voir aussi :

Comparaison d'efficacité de différentes solutions fongicides

Phoma : moyens de lutte

Publications

Qualité des graines de tournesol 2016

Qualité des graines de tournesol 2016

2016 : teneur en huile en retrait par rapport aux 3 dernières années

Qualité des tourteaux de tournesol 2016

Qualité des tourteaux de tournesol 2016

La qualité des tourteaux de tournesol pour l’année 2016 est proche de celle observée les années précédentes.

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Maladies du tournesol

Reconnaissance des symptômes des maladies sur tournesol


Méthanisation agricole (Nouveauté)

La méthanisation agricole : rentabilité des installations et valorisation des substrats agricoles


Toutes les formations