TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Rendements protéagineux 2017

Saisissez vos

rendements en protéagineux

(pois, féverole, lupin, lentille

et pois chiche)

(moins de 5 minutes !)

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Oléo-protéagineux en agriculture biologique : Toute une filière mobilisée pour des cultures à fort potentiel"

19 septembre 2017

Avec des surfaces d’oléo-protéagineux cultivées en agriculture biologique qui progressent de manière(...)


Communiqué de presse "Plateforme Syppre vandalisée à Montesquieu-Lauragais"

22 août 2017

ARVALIS - Institut du végétal, l’Institut Technique de la Betterave et Terres Inovia portent plainte(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Tournesol / Cultiver du tournesol / Tournesol : maladies

Mildiou : moyens de lutte

Fréquence de la maladie

Gravité pour la culture


         

 

 

1,5 à 2,5 q/ha

par 10 % de plantes atteintes

 

Les solutions et leur efficacité

choix variétal

bonne

lutte fongicide

moyenne

lutte agronomique

bonne (allongement de la rotation, ressuyage sol avant semis)

moyenne (désherbage)

lutte biologique

-

Les moyens de lutte contre le mildiou sont exclusivement préventifs

Raisonnées sur le long terme, les bonnes pratiques permettent de contrôler plus efficacement et plus durablement la maladie.

Elles visent trois étapes clés du développement de la maladie :
- réduire le réservoir d’inoculum par l’allongement de la rotation,
- réduire le risque de contamination primaire au moment de la levée par le raisonnement du choix variétal et du traitement de semences et par le décalage de la date de semis, en fonction des précipitations,
- réduire la multiplication du mildiou par la gestion des repousses et des adventices et le choix de l’interculture.

En raison de plusieurs campagnes à printemps pluvieux, on a assisté à une recrudescence de la maladie notamment dans le Sud-Ouest où le tournesol revient fréquemment dans la rotation. Le réservoir d’inoculum de mildiou est largement reconstitué dans les parcelles et le raisonnement de la lutte prend toute son importance pour la campagne 2015, mais aussi pour les années suivantes.

L’allongement de la rotation

Les parcelles les plus attaquées sont celles où le tournesol revient souvent dans la rotation (un an sur deux). Le mildiou peut se conserver 10 ans dans le sol, cependant la plus grande partie du réservoir d’inoculum ne se maintient qu’au cours des 2 à 3 années qui suivent une attaque. L’allongement de la rotation avec un retour du tournesol un an sur trois, ou au-delà, permet de réduire considérablement le risque.

  

Le choix variétal et le traitement de semences

Alterner les gènes de résistance

Selon leur résistance génétique, les variétés permettent de contrôler tout ou partie des races de mildiou présentes sur notre territoire. Le principe d’une lutte durable contre le mildiou repose sur une utilisation raisonnée de ces résistances, pour maintenir leur efficacité dans le temps et limiter le risque d’apparition de nouvelles races.

L’historique des races de mildiou en France a malheureusement déjà illustré l’effet désastreux de l’utilisation massive d’une seule et même solution génétique, avec l’arrivée à partir de 2000 d’un cortège de nouvelles races. Il est donc primordial, en plus de l’allongement de la rotation, d’alterner les variétés pour alterner les gènes de résistance.

L'utilisation systématique et exclusive de variétés résistantes à toutes les races serait le meilleur moyen de créer de nouvelles races virulentes, contre lesquelles les sélectionneurs ne pourraient plus rien faire ! 

En savoir plus : Les races de mildiou

Profil de résistance des variétés

Les variétés résistantes à la race 714 sont les variétés de type RM9 (résistantes aux 9 races officiellement reconnues) et RM8 (résistantes aux 9 races sauf à la 334). Implanter ce type de variétés de manière systématique serait une erreur. Il s’agit au contraire de gérer au mieux ce risque pour les prochaines campagnes, en combinant allongement de la rotation, alternance des variétés et raisonnement du traitement de semences et en tenant compte de l’historique de votre parcelle (voir le tableau).

Où trouver l’information sur la résistance des variétés ?

Le profil de résistance des variétés inscrites au catalogue français face aux 9 races officiellement reconnues est disponible sur le site du GEVES et repris sur la fiche de description des variétés sur www.myvar.fr.
Attention, les profils de résistance de toutes les variétés inscrites en France ne sont pas toujours complets, leur détermination se faisant à la demande des semenciers : nous invitons donc éventuellement les distributeurs et les agriculteurs à compléter ces informations auprès de leurs fournisseurs de semences.

Profils mildiou des variétés, extrait du catalogue GEVES, mis à jour en janvier 2015.

Le conseil

Historique de la parcelle
sur les 10 dernières années

Rotation courte :
un tournesol 1 an/2

Rotation longue :
un tournesol 1 an/3 ou plus

Attaques de mildiou significatives par le passé

(% d'attaque moyen sur la parcelle > 5%)

Allongez la rotation :

1 an/3 ou plus

Maintenez la durée

de la rotation

Utilisez en alternance les variétés* RM8 ou RM9

Pas d'attaque significative de mildiou par le passé

Allongez la rotation :

1 an/3 ou plus

Maintenez la durée

de la rotation

Utilisez des variétés avec des profils de résistance variés
et répartissez-les sur votre exploitation :
- une partie des surfaces avec des variétés* RM8 ou RM9
- une partie avec des variétés présentant d'autres profils de résistance**

* Pour les variétés RM8 et RM9, préférez les semences non traitées à l’APRON XL dans un souci de préservation de cette solution chimique. Cas particulier : en Charente et Charente Maritime, en raison de la présence dans ce secteur de la race 334 (à laquelle les variétés RM8 sont sensibles), utilisez des semences traitées l’APRON XL quand vous semez une variété RM8.
** Variez les profils : évitez par exemple une forte proportion de variétés RM3 sensibles à la race 304 très présente en Midi-Pyrénées.
Attention : quel que soit le type de variété choisi, une attaque de mildiou ne peut être exclue, du fait notamment des conditions climatiques au moment de la levée, ainsi que de l’apparition potentielle de nouvelles races.

Raisonner ensemble traitement de semences et choix variétal

Depuis 2006, la réglementation autorise la mise en culture de semences non traitées au méfénoxam, même pour des variétés sensibles au mildiou. En effet, l’utilisation systématique du traitement de semences contre le mildiou (un seul fongicide autorisé) a conduit à la généralisation de la résistance du mildiou au traitement, en particulier pour les races 703, 710 et 714 (80% des sites où la race 714 a été détectée en 2014 au niveau national).

Il est donc conseillé de semer du tournesol non traité :
- dans les parcelles situées dans des régions où aucune nouvelle race n’est apparue récemment et où le risque paraît faible : rotation longue, absence de mouillères, pas d’attaque de mildiou importante depuis 10 ans ;
- avec des variétés résistantes à toutes les races de mildiou (RM9) ou identifiées dans la région (par exemple les variétés RM8 dans le Sud-Ouest où la race 334 n’a pas été détectée).

  

Décaler la date de semis

S’il n’est pas toujours évident à mettre en œuvre, le décalage de la date de semis est une mesure très efficace de lutte contre le mildiou. En effet, les contaminations primaires, qui sont les plus dommageables, ont lieu au moment de la germination des semences et sont favorisées par la présence d'eau en grande quantité dans le sol.

Les semis de tournesol ne doivent donc pas se trouver "les pieds dans l'eau" au moment de la levée. Retarder le semis de quelques jours si de fortes pluies (prévisions météo à 5 jours) sont annoncées et soigner la préparation du sol pour favoriser la circulation de l'eau (attention aux tassements et aux sols soufflés en surface). Ce décalage sera d’autant plus aisé qu’un semis précoce sera envisagé.

  

Gérer les repousses et les adventices

Les repousses issues de graines contaminées tombées au sol avant la récolte constituent un réservoir d'inoculum responsable de contaminations secondaires précoces graves. Celles issues de graines non-contaminées ne sont pas protégées du mildiou, que ce soit par la résistance génétique ou chimique.

Pour éviter au maximum la multiplication du mildiou, détruire les repousses dès qu’elles apparaissent dans la culture, dans les cultures voisines ainsi que dans les jachères.

Les mauvaises herbes de la famille des Astéracées (comme le tournesol) entretiennent le mildiou, qui peut y faire son cycle : l’ambroisie, le séneçon, les centaurées, le xanthium, les tournesols adventices. La maîtrise de ces adventices dans les parcelles par un désherbage soigné contribue à réduire les risques.

En savoir plus sur le désherbage : Ambroisie / Tournesol sauvage / Autres adventices difficiles

  

Interculture et tournesol dérobé

Eviter les plantes hôtes du mildiou en interculture, telles que le niger (Guizotia abyssinica), susceptibles de contribuer au cycle de l’agent pathogène.

Selon la réglementation en vigueur, un tournesol en dérobé compte comme une culture dans la rotation. Les arrêtés de 2005 et 2011 s’appliquent donc pour ce type de culture, de même que les recommandations sur les bonnes pratiques !

Publications

Qualité des graines de tournesol 2016

Qualité des graines de tournesol 2016

2016 : teneur en huile en retrait par rapport aux 3 dernières années

Qualité des tourteaux de tournesol 2016

Qualité des tourteaux de tournesol 2016

La qualité des tourteaux de tournesol pour l’année 2016 est proche de celle observée les années précédentes.

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Tournesol en production de semences

La conduite du tournesol en production de semences


Désherbage des oléagineux

Désherbage des oléagineux : méthodes alternatives de désherbage, méthodes agronomiques, désherbage mixte et mécanique


Toutes les formations