TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Communiqué de presse : "Colza non levé ou irrégulier : ne pas se précipiter pour le remplacer !"

28 septembre 2018

Paris, le 27 septembre 2018 – Avec des conditions climatiques difficiles liées à une période de séch(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Tournesol / Cultiver du tournesol / Tournesol : irrigation

Irrigation : Rhône-Alpes

Le bénéfice de l'irrigation du tournesol mesuré par le CETIOM et le CREAS

Le CETIOM et le CREAS (Centre Régional d'Expérimentation agricole de Satolas - 69) ont mesuré les gains de rendement et de teneur en huile de tournesols "raisonnablement" irrigués.

Les résultats de ces 7 années d'expérimentations n'ont jamais été démenti depuis.

 

14 q/ha de plus pour 100mm

L’eau est le premier facteur limitant du rendement dans la plupart des parcelles à réserves faibles à moyennes du Sud-Est. L’irrigation pour une culture de tournesol implantée dans les situations à réserve limitée est justifiée 6 années sur 8.

On gagne de l’ordre de 5 quintaux par tour d’eau de 40 mm quelle que soit la période d’apport, durant la phase de sensibilité, avec effet cumulatif, soit une valorisation de 12 à 14 quintaux par 100 mm apportés, pour un témoin sec à 20 q/ha.

 

L'eau, principal facteur limitant du rendement

 

Expérimentation CETIOM/CREAS, Lyon St Exupéry

Sol de graviers profonds - 1 tour d'eau = 40 mm.

 

2 apports d’eau : 1 avant et 1 après la floraison

Deux tours d’eau, positionnés avant et après la floraison, constituent la meilleure solution pour augmenter le rendement avec une efficacité maximale de l'eau apportée. 
Dans un contexte de disponibilité en eau restreinte et de faible développement végétatif, une seule irrigation avant ou après floraison donne un gain de rendement comparable. Mais dans ce cas il est préférable d’irriguer en post-floraison car on améliore considérablement la teneur en huile (+ 4 points).
 
Un gain de 3 points d'huile en moyenne

Outre le rendement, l'irrigation améliore la teneur en huile, sans changer la teneur en acide oléique.

Irrigation CREAS de 2000 à 2007 - Moyenne 2000-2006 pour 1 à 4 tours d'eau, 0 en 2007

Expérimentation CETIOM/CREAS, Lyon St Exupéry

Sol de graviers profonds - 1 tour d'eau = 40 mm.

Publications

Fiche orobanche cumana

Fiche orobanche cumana

Savoir l’identifier pour protéger la culture et limiter son extension

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Stratégie durable (Nouveauté)

Quelles stratégies de lutte durable contre les graminées dans les rotations ?


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut