TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Hommage

Hommage à l'engagement pour la recherche et l'innovation de Xavier Beulin, président du Cetiom de juillet 2000 à décembre 2009. Nos condoléances à ses proches.

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le guide de culture tournesol 2017 est arrivé !"

13 février 2017

Communiqué de presse diffusé par Terres Inovia à l'occasion de la publication du nouveau guide de cu(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture lin oléagineux 2017 est disponible !"

07 février 2017

Communiqué diffusé par Terres Inovia à l'occasion de la publication du Guide de culture lin oléagine(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Tournesol / Cultiver du tournesol / Tournesol : désherbage

Biner ou désherbiner, de nouvelles opportunités

Le binage complète efficacement l’action des désherbants chimiques

Sa mise en œuvre est particulièrement judicieuse 

- dans des parcelles à adventices difficiles : chardon, datura, xanthium, bidens, tournesol sauvage,
- dans des situations où les programmes herbicides ont été mis à défaut (conditions sèches après l’application, spectre d’efficacité pas assez large),
- dans des cas où la pression en mauvaises herbes est faible à moyenne et où la réduction d’usage d’herbicides est envisagée.

En savoir plus : fiches Infloweb chardon, datura, xanthium

Son efficacité est conditionnée par l’état du sol, qui doit être sec lors du passage de la bineuse, et par le stade des adventices, qui doivent être jeunes. Il faut également miser sur une météo séchante les jours qui suivent l’intervention, afin d’éviter tout phénomène de repiquage des plantules. Le stade de passage optimum de la bineuse pour combiner faisabilité, sélectivité et efficacité se situe entre 2 et 5 paires de feuilles du tournesol.

Les performances du binage varient de 50 à 100 % sur dicotylédones. L’efficacité est comparable sur graminées mais les résultats sont plus aléatoires. Passé le stade 3 feuilles de la mauvaise herbe, le contrôle est beaucoup plus difficile. Si l’efficacité du binage en pourcentage de destruction est parfois jugée moyenne, il ne faut pas oublier que les adventices restantes sont affaiblies, ce qui handicape leur croissance ultérieure.

En absence d’équipements spécifiques (doigts rotatifs) ou de systèmes de guidage très perfectionné, la bineuse n’agit pas à proximité du rang de la culture. Mieux vaut donc combiner son utilisation avec d’autres techniques pour garantir un désherbage satisfaisant.

 

Herbicide localisé sur le rang puis binage 

(agrandir la photo)

Cette technique consiste à appliquer l’herbicide de prélevée de façon localisée sur le rang, le jour du semis, grâce à un kit de traitement monté sur le semoir ("herbisemis").
Des soutiens à l’investissement pour ce type de matériel ont souvent été accordés dans le cadre du Plan Végétal Environnement et d’actions régionales en matière de réduction de pesticides. Cette technique est un bon moyen pour réduire les quantités d’herbicides à l’hectare et l’IFT (Indice de Fréquence de Traitement).

Le semis et le traitement herbicide sont donc réalisés en un seul passage, la contrainte étant de remplir la cuve de bouillie tous les 7-8 ha. Environ un tiers de la surface est traité (20 cm pour un écartement de 60 cm), ce qui permet une économie de deux tiers d’herbicides et l’utilisation d’un produit haut de gamme si besoin.
Le temps nécessaire pour le binage est estimé à 45 min/ha, mais il peut varier selon la largeur de la bineuse, le système de guidage et le contexte parcellaire. Cette technique ne peut s’adapter qu’aux sols à ressuyage rapide. Une infestation importante peut nécessiter 2 passages de bineuse.

Cette technique est possible sur toutes les cultures sarclées qui se désherbent chimiquement avant la levée, comme le tournesol.
L’intérêt du désherbage mixte réside aussi dans la possibilité de raisonner l’intervention de post-levée : si l’état de salissement de la parcelle ne le justifie pas, il est inutile de biner.

 

Désherbinage sur tournesols tolérants aux herbicides

Un traitement dirigé sur le rang est associé en même temps à un binage inter-rang. Testé depuis 2010 sur des variétés tolérantes, le désherbinage, réalisé à 4 feuilles du tournesol, a procuré des résultats tout à fait corrects en conditions favorables, légèrement en deçà de la postlevée en plein.

Toutefois, la souplesse d'intervention est réduite car il faut répondre à la fois aux exigences du chimique et du mécanique en post-levée.

De plus, du fait de l'intervention relativement précoce, un binage supplémentaire peut s'avérer utile. Appliquée à grande échelle sur une exploitation, cette pratique peut donc rencontrer certaines limites.

 En savoir plus : Tournesol tolérant aux herbicides

Le désherbage mécanique en vidéos

Désherbinage du tournesol

Présentation et démonstration de la technique (04/06/2010)

Désherbage alternatif

Présentation et démonstration des techniques de désherbage alternatif (binage) (18/06/2009)

Exemples de stratégies mixtes de désherbage testées par le CETIOM depuis 2010

Contexte de flore

Postsemis

prélevée

Postlevée

(4 feuilles)

Postlevée

(6 feuilles à stade

limite de passage)

Efficacité

constatée

Contrainte de

faisabilité

Flore dicotylédone classique(1)

Pression moyenne à faible

Produit adapté, dose efficace, localisé sur le rang

1 ou 2 binages

bonne et régulière

 

faible à moyenne

-

Désherbinage(4)

Produit adapté, dose efficace

Binage si besoin

assez bonne et régulière

moyenne à forte

Produit adapté, dose réduite(3)

en plein

1 ou 2 binages

moyenne ou irrégulière

faible à moyenne

Flore dicotylédone classique(1) ou difficile(2)

Produit(s) adapté(s), dose efficace

Binage si besoin

bonne et régulière

faible à moyenne

-

Au moins 2 binages

insuffisante

moyenne

 

(1) Chénopodes, morelles, amarantes, renouées, ammi majus  - (2) Ambroisie, tournesol sauvage, xanthium, liseron des haies, bidens

(3) ex : Nikeyl/Cline ou Carioca 2.8 l  - (4) Utilisation possible uniquement avec une variété tolérante

 

Efficacités mesurées de différentes stratégies de désherbage (en % de destruction des adventices par rapport au témoin non désherbé)
5 essais CETIOM avec tronc commun des modalités (2010 et 2011)

Estimations des coûts

Comparaison de différents itinéraires de désherbage en €/ha

Hypothèses : Coût Traction comprise - Matériels en cours d’amortissement (7 ans) - Utilisation bineuse et désherbineuse sur 80ha/an, Pulvé = 600 ha/an - Coût achat bineuse = 7000€; désherbineuse = 15000€ - Kit herbisemis = 3600€ - Débit de chantier bineuse=1.8 ha/h; désherbineuse=1.5 ha/h.

Publications

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Janvier 2017 : "Interventions de printemps : renforcer la résistance aux aléas"

Qualité des tourteaux de tournesol 2015

Qualité des tourteaux de tournesol 2015

Caractéristiques 2015, comparaison années précédentes

Toutes les publications

Outils

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Tous les outils

Formations

Désherbage des oléagineux

Désherbage des oléagineux : méthodes alternatives de désherbage, méthodes agronomiques, désherbage mixte et mécanique


Accidents climat. tournesol

Reconnaissance et analyse des accidents liés à des événements climatiques sur la culture du tournesol


Toutes les formations