TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Agenda

Visite "bout de champ" à Gimont (32)

25 juillet 2017

Visite "bout de champ" à Gimont (32)

Date à retenir !

Tous les événements

Rendements protéagineux 2017

Saisissez vos

rendements en protéagineux

(pois, féverole, lupin, lentille

et pois chiche)

(moins de 5 minutes !)

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Limiter l’usage des intrants, améliorer la fertilité du sol en préservant les revenus"

03 juillet 2017

Le 29 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Communiqué de presse : SYPPRE "Préserver la fertilité des sols et réduire les émissions de gaz à effet de serre"

28 juin 2017

Le 28 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Tournesol / Cultiver du tournesol / Tournesol : conservation et stockage

Insectes présents

Présence confirmée d'insectes dans le tournesol

 

Contrairement aux idées reçues, les graines oléagineuses peuvent être infestées par des insectes au cours de leur stockage, en particulier au printemps lorsque les températures remontent.

Deux campagnes menées par le CETIOM dans les silos de stockage de graines oléagineuses répartis sur toute la France pour la détection et la quantification des populations d'insectes ont montré que des insectes sont présents dans le tournesol dans près d'un cas sur deux.

Leur présence est détectée dans les prélèvements en surface des stocks (par la méthode dite de dépistage orienté non aléatoire) et n'a pas de lien direct avec ce qui peut être détecté lors d'un contrôle à l'agréage. Des infestations fortes détectées dans des prélèvements représentatifs d'une cellule (échantillons moyens), posent un problème pour la commercialisation des graines.

 

Infestation des échantillons de tournesol par région en 2003

 

Insectes secondaires et mycophages essentiellement

 Insectes ravageurs primaires

Ils vivent à l'intérieur des graines, s'en nourrissent et s'y reproduisent. Ils attaquent directement les graines sèches et en bon état de conservation.
Ce sont les plus courants sur céréales et ceux qui causent les plus lourdes pertes économiques.
Dans le tournesol, on les rencontre uniquement dans l'Ouest à des densités toujours faibles, ce qui indique qu'ils ne peuvent que se maintenir dans les graines et non s'y reproduire : ils ne présentent donc pas une menace pour le stockage du tournesol.

Ex. : Sitophilus granarius (charançon des grains), Rhizopertha dominica (capucin).

Sitophilus granarius (coléoptère curculionidé)

Nom commun : charançon des grains

Taille réelle : 4 à 4.5 mm


 Les insectes secondaires
Ils se développent à l'extérieur des graines, d'où ils les attaquent, ou se nourrissent de graines cassées et de débris. Ils sont courants mais occasionnent peu de dégâts.
Ils sont souvent rencontrés dans l'ensemble des régions productrices de tournesol, à des densités relativement importantes, sauf dans les régions les plus au Nord.

Ex. : Tribolium castaneum, Oryzaephilus surinamensis (silvain), Cryptolestes ferrugineus (cucujide roux).

Tribolium castaneum (coléoptère ténébrionidé)

Nom commun : tribolium roux (larve = petit ver de farine)

Taille réelle : 3.5 à 4.5 mm


 Les insectes mycophages
Ils se nourrissent exclusivement des moisissures se développant à la surface des graines. Ils occasionnent peu de dégâts.
Ils sont couramment rencontrés avec des densités assez importantes, surtout dans la moitié Ouest.

Ex. : Ahasverus advena (cucujide denté), Thyphaea stercorea et espèces de la famille des lathridiidés.

Ahasverus advena (coléoptère cucujidé)

Nom commun : petit sylvain denté

Taille réelle : 2 mm

 Acariens
Les graines de tournesol et de colza peuvent également héberger des acariens. Ce ne sont pas des insectes, mais des arachnides microscopiques qui possèdent quatre paires de pattes comme les araignées. L'espèce la plus courante, Tyrophagus putrescentiae (acarien du colza et du coprah), se nourrit presque exclusivement de moisissures se développant sur les graines mal conservées, à une humidité supérieure à 9 %.

Tyrophagus putrescentiae

Taille réelle : 0,5 mm                                                                                             

         

 

 

Publications

ARVALIS & Terres Inovia infos 2017

Juin 2017 : "Céréales et colza : choisir ses variétés pour 2017"

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Accidents climat. tournesol

Reconnaissance et analyse des accidents liés à des événements climatiques sur la culture du tournesol


Nouvelles technologies (Nouveauté)

Nouvelles technologies en agriculture : principales connaissances


Toutes les formations