TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Rendements protéagineux 2017

Saisissez vos

rendements en protéagineux

(pois, féverole, lupin, lentille

et pois chiche)

(moins de 5 minutes !)

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse "Plateforme Syppre vandalisée à Montesquieu-Lauragais"

22 août 2017

ARVALIS - Institut du végétal, l’Institut Technique de la Betterave et Terres Inovia portent plainte(...)


Communiqué de presse : "Récolte 2017 de céréales à paille, colza et pois : volumes et qualités au rendez-vous"

09 août 2017

Le 8 août 2017 - La récolte de colza et de pois protéagineux s’annonce très satisfaisante en volume (...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Tournesol / Cultiver du tournesol / Tournesol : atouts, points-clés

Les étapes clés du rendement

 

 En savoir plus : Les stades repères du tournesol

  

L'importance d'une implantation réussie

Le nombre de plantes par mètre carré est optimal entre 5 et 6. La régularité de la répartition est aussi importante que la densité elle-même.

 Travailler en sol ressuyé, limiter le nombre de passages d’outils et éviter les lits de semence très motteux.
 Semer en avril dans un sol réchauffé (entre 8 et 10 °C) pour assurer une levée régulière et permettre une floraison sur juillet.
 Désherber en présemis et/ou en prélevée. Le binage permet de lutter efficacement contre les dicotylédones difficiles. Il peut être couplé à un désherbage sur la ligne.
 Protéger contre les limaces dès le semis dans les parcelles à risque, surtout si le temps est humide.
 Couvrir les besoins en éléments minéraux : N, P, K et en bore.

  En savoir plus : Implantation

 

Variétés

Choisir une variété adaptée au contexte de production, en tenant compte de la précocité et des maladies  (mildiou, phomopsis, sclérotinia du collet, du bouton et de la tige).

  En savoir plus : outil variétés myVar

 

Une végétation maîtrisée avant la floraison

Un excès de croissance avant la floraison conduit à déséquilibrer l’appareil végétatif (tiges et feuilles) au détriment de l’appareil reproducteur (capitules et graines) et à accroître inutilement la consommation d’eau par la suite.

 

 Eviter les excès d’eau ou d’azote avant la floraison.
 Maîtriser le phomopsis, surtout dans les zones à risque, avec des variétés adaptées. La surveillance mise en place par le CETIOM a montré que le risque est toujours présent.
 Apporter une fumure boratée s’il y a risque de carence.

  En savoir plus : Fertilisation, Irrigation, Maladies

 

 

Des graines nombreuses et bien remplies

Le nombre final de graines est plus élevé lorsque la floraison se déroule en l’absence de sécheresse ou de trop fortes températures.

 Adapter l'irrigation au développement de la végétation (pas d’excès de végétation avant floraison). 1 ou 2 tours d’eau peuvent être bien valorisés : le premier en fin floraison et le second 10 jours plus tard.
 Récolter au bon stade, quand les plantes portent encore quelques feuilles vertes. Les graines ont alors une humidité comprise entre 9 et 11 %.

 En savoir plus : Irrigation, Récolte

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Tournesol en production de semences

La conduite du tournesol en production de semences


Maladies du tournesol

Reconnaissance des symptômes des maladies sur tournesol


Toutes les formations