TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Nouvelle étape dans le partenariat entre les réseaux des Chambres d’agriculture et des instituts techniques agricoles"

29 novembre 2017

Le 29 novembre 2017 - Dans un contexte agricole et territorial en pleine mutation, l’APCA et l’Acta-(...)


Communiqué de presse : "Le semis de colza associé à des légumineuses : une des clefs pour l'essor de cette filière bio dans le Sud-Ouest"

17 novembre 2017

Paris, le 16 novembre 2017 – Cultiver du colza en agriculture biologique c’est possible ! En plaçant(...)


Toutes les actualités

Soja : variétés

Résultats variétés 2016 dans l'outil myVar®

16/12/2016 - Résultats d'évaluation pour les variétés de soja testées en 2016 par Terres Inovia et ses partenaires.

Résultats soja 2016

 

myVar® : toutes les données variétés disponibles en quelques clics

Consulter les fiches par variété

Choisir selon ses propres critères

Comparer plusieurs variétés

• Découvrir les résultats annuels

A découvrir sur www.myvar.fr !

Choisir le groupe de précocité adapté à la région et à la date de semis

*TTP : variétés très très précoces, significativement plus précoces que les autres variétés du groupe 000. Une variété (AWOL01) a été inscrite en France mais elle n'est pas encore commercialisée. Par contre, des variétés inscrites au catalogue européen seront disponibles. Consulter son distributeur.

Le choix du bon groupe de précocité garantit l'expression du potentiel de la variété. Il dépend de la région et de la date de semis. Divers paramètres climatiques tels que la photopériode, la température, l'hygrométrie de l’air et l’humidité du sol, conditionnent le développement du soja.
On évalue les besoins nécessaires à la réalisation du cycle en faisant la somme des températures moyennes journalières au‐dessus de 6°(qui correspond au zéro de végétation du soja). Selon le groupe de précocité, le mode de culture (irriguée ou non, culture principale ou dérobé), les sommes de températures nécessaires diffèrent.

un groupe trop tardif induit un cycle trop long et de mauvaises conditions de récolte dues à une maturation retardée.

un groupe trop précoce conduit souvent à une productivité moindre.

 En savoir plus : Semis



Opter pour une bonne tenue à la verse

Une bonne tenue à la verse facilite la récolte des gousses basses et permet de limiter le développement du sclérotinia dans les régions concernées.

 

Eviter les variétés sensibles au sclérotinia

Afin de ne pas laisser cette maladie s'installer durablement dans vos parcelles (les sclérotes peuvent se conserver au moins 10 ans dans le sol), éviter, surtout en irrigué, les variétés sensibles au sclérotinia.

Seules les variétés des groupes I et II sont caractérisées pour cette maladie.

Variétés S au sclérotinia : éviter de cultiver ce type de variétés dans les situations à risque sclérotinia identifié (attaques observées au cours des précédentes années, parcelles irriguées en sol profond, retour fréquent – plus d’un an sur deux – de cultures sensibles au sclérotinia dans la parcelle). Dans ces situations, privilégiez des variétés PS au sclérotinia et également PS à la verse.

Variétés AS au sclérotinia : le risque d’attaque reste significatif avec ces variétés. En situation à risque identifié (attaques observées au cours des précédentes années), une gestion adaptée de l’irrigation (espacement des tours d’eau en augmentant la quantité par tour d’eau) limitera le risque.    

Variétés PS au sclérotinia : risque d’attaque de sclérotinia réduit avec ces variétés. Mais, en situation à risque, une conduite adaptée de l’irrigation reste de mise.

 En savoir plus : Maladies/ Sclérotinia

La teneur en protéines, facteur prépondérant en alimentation humaine

La teneur en protéines est un critère de plus en plus important pour les industriels de l'alimentation humaine. Ils souhaitent disposer de graines à teneur en protéines élevée, c’est-à-dire supérieure ou égale à 40 %. L'importance de ce critère est donc dépendante du débouché ciblé.

 

Impact des différents facteurs sur la teneur en protéines   

Facteur

Impact sur la teneur en protéines*

Conseil pour obtenir des teneurs en protéines élevées

Commentaires

Le choix variétal

+++

Utiliser des variétés à haute teneur en protéines.

Des différences importantes et régulières de richesse en protéines existent entre les variétés.

L'irrigation

++

Bien alimenter les plantes en eau, en particulier en fin de cycle, jusqu'à 3 semaines avant la récolte.

Les limitations en eau en fin de cycle, c'est-à-dire lors du remplissage des graines, sont en général très pénalisantes pour la teneur en protéines mais aussi pour le rendement.

 En savoir plusIrrigation

L'inoculation

++

Veiller à une bonne qualité d'inoculation.

Les 3/4 de l'azote absorbé par le soja proviennent de la fixation de l'azote de l'atmosphère par les nodosités.

 En savoir plus :  Inoculation

Le sol

+

Raisonner au mieux la fertilisation azotée de la culture précédente pour limiter les reliquats d'azote dans le sol au semis du soja.

Des reliquats d'azote élevés au semis du soja (supérieurs à 100 kg/ha sur 0-90 cm) limitent la nodulation et donc la production de protéines, surtout quand l'irrigation du soja est insuffisante.

 * Impact : +++ fort   ++ moyen   + faible 

Haut de page

 

La France est sans doute le pays de l’Union Européenne qui  fournit le plus gros effort de sélection du soja. Les opérateurs bénéficient d’une gamme de variétés adaptées aux divers bassins de production, grâce à un large éventail de précocité, et adaptées aux différents usages, en raison de teneurs en protéines améliorées depuis 15 ans.

 

Autres critères : productivité, hauteur de la 1ère gousse,etc.

Critère de productivité : aidez-vous des résultats d'essais disponibles dans votre région ou sur www.terresinovia.fr.

Le critère hauteur d'insertion de la première gousse (la plus basse) est à prendre en compte dans la mesure du possible.

D'autres caractéristiques doivent être prises en compte pour répondre aux exigences particulières mentionnées dans les contrats : grosseur des graines, couleur des graines et du hile.

Attention aux graines fermières

Si vous envisagez d’utiliser des graines fermières, soyez vigilant sur deux points :
• en cas de production sous contrat, vérifiez si le contrat comporte ou non une clause rendant obligatoires les semences certifiées ou s’il comprend une obligation d’analyse pour contrôler l’absence d’OGM ;
• n’utilisez pas de graines de ferme issues de parcelles ayant été contaminées par le virus de la mosaïque du soja. Dans ce cas, les plantes qui tardent généralement à mûrir ont des graines présentant une pigmentation noire à brune.

 

Origine des semences : respecter les exigences de la réglementation AB (agriculture biologique)

soja bioLa réglementation prévoit l'utilisation de semences provenant d'une production biologique. Toutefois, en l'absence d'une disponibilité suffisante de semences bio sur le marché, une dérogation permet l'utilisation de semences conventionnelles non traitées (voir réglementation RCE n° 834/2007- Articles 4 et 11).

Les marchés soyfoods seront accessibles à la condition, entre autres, de garantir l'absence d'OGM dans le lot de semences. Le seul moyen de contrôler cette absence est de réaliser une analyse "PCR3" (RCE 834/2007- Articles 4 et 9).

Notons qu'au sein de l'Union Européenne, il n'y a aucune variété de soja OGM inscrite. En conséquence, aucune semence de variété OGM n'est autorisée à la vente.

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Nouvelles technologies

Nouvelles technologies en agriculture : principales connaissances


Culture du soja

Maîtriser la culture du soja


Toutes les formations