TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "L’agronomie au coeur du choix variétal"

14 décembre 2017

Paris, le 14 décembre 2017 – Avec des rendements moyens à plus de 27 quintaux par hectare, le tourne(...)


Communiqué de presse : "Nouvelle étape dans le partenariat entre les réseaux des Chambres d’agriculture et des instituts techniques agricoles"

29 novembre 2017

Le 29 novembre 2017 - Dans un contexte agricole et territorial en pleine mutation, l’APCA et l’Acta-(...)


Toutes les actualités

Interculture

Obligations de couverture hivernale et régimes dérogatoires en cours

Sur l’ensemble du territoire y compris donc les zones vulnérables, près de la moitié de la sole de soja est précédée d’une céréale d’hiver.

Des dérogations à l’obligation d’implanter des CIPAN ont été accordées en sols argileux dans certaines régions comme Midi-Pyrénées, 1ère région française de culture du soja. Or le soja venant après une céréale d’hiver est majoritairement cultivé dans ces sols argileux soumis à ce jour à dérogation.

- Concernant l'interculture maïs-soja, le broyage et l'enfouissement des cannes de maïs est suffisante.

- Pour l'interculture soja-culture de printemps, les obligations réglementaires varient d'un département à l'autre. Consulter les arrêtés préfectoraux.

Le 5ème programme d'actions nitrates ne sera plus décliné à l'échelle départementale mais aux échelles nationales et régionales. Des mesures renforcées entreront en vigueur mi-2014, dès publication de l'arrêté régional.

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

Semer de mi-juillet à mi-septembre

Choisir une espèce ou un mélange de 2-3 espèces en fonction du contexte parcellaire et des objectifs agronomiques et/ou réglementaires.

Privilégier toujours des espèces non-hôtes de pathogènes rencontrés dans le soja, et dans les cultures de la rotation. Parce qu'elles sont hôtes du sclérotinia, éviter les légumineuses (vesce, trèfles, pois, etc) en interculture avant un soja. Privilégier les associations de graminées (avoine, seigle, repousses de céréales), crucifères ou phacélie.

Dès la récolte de la céréale, réaliser un ou deux chaumages superficiels (disques, dents).

En sols argileux ou en non-labour, compléter par une fissuration du sol en profondeur pour faciliter ultérieurement la croissance racinaire du soja.

Semer entre mi-juillet et mi-septembre selon l'espèce et le contexte pédo-climatique. Dans les régions sèches du Sud, saisir les opportunités d'orage pour semer dans les jours qui suivent. Rouler de préférence, sitôt le semis réalisé.

Détruire les couverts représentant une forte croissance (moutarde, radis, phacélie, avoine, etc.)au plus tard dès leur entrée en floraison. Les couverts à base de graminées doivent être éliminés au plus tard à la mi-février.

Privilégier la destruction mécanique : broyage, roulage, déchaumages superficiels et labour. Pour limiter tout risque de lissage ou de tassement de sol, intervenir sur un sol bien ressuy& et sec. La voie chimique ne doit s'envisager qu'en cas de nécessité absolue. Le gel peut entrer en ligne de compte pour certaines espèces.

 

Périodes de semis et facilité de destruction de quelques espèces recommandées avant soja

* Si le colza revient fréquemment dans la rotation, éviter les crucifères en tant que couvert (risque hernie notamment).

 

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Méthodes de désherbage (Nouveauté)

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Toutes les formations