TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Actualités / Presse

Cultures oléo-protéagineuses : le gel aura un impact limité si la pluie revient

25 avril 2017

Communiqué de presse concernant l'impact du gel sur les cultures oléo-protéagineuses

 

CP - "Cultu(...)


Dossier de presse présentation des Culturales 2017

20 avril 2017

Dossier de presse proposé lors de la conférence de presse du 12 avril concernant le lancement des Cu(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Pois / Cultiver du pois / Ravageurs du pois

Sitone sur pois

Le pois de printemps attaqué par vols successifs

Le sitone (Sitona lineatus) est un charançon de 3,5 à 5 mm de long, de couleur gris brun, avec des yeux proéminents. Il arrive par vols échelonnés sur les parcelles de pois, depuis ses zones refuges (haies, bois, jachères, légumineuses). Sa larve, 6 mm de long, est bicolore : le corps est blanc et la tête, brun-jaune.

Le sitone vit sur tout le territoire français avec une zone de prédilection au sud de la diagonale Rennes-Lyon : Rhône-Alpes, PACA, Sud-Ouest, Poitou-Charentes, Grand Ouest et le Berry sont les régions les plus attaquées.

  

Dégâts sur feuilles et nodosités

En pois de printemps, les sitones entraînent des dégâts aériens et racinaires :

- la destruction des nodosités, puis des radicelles et des racines par les larves perturbe l’alimentation azotée des cultures. Les pertes de rendement peuvent atteindre 10-12 q/ha dans les cas extrêmes. Cependant, quelques nodosités saines plus l’azote du sol peuvent suffire à nourrir la plante ;

- les morsures des bords des feuilles par les adultes dessinent des encoches semi-circulaires sans grande incidence sur le rendement.

Le sitone est actif par temps ensoleillé et dès que la température dépasse 12 °C. Il reste caché quand la température baisse et que le ciel est nuageux.

 

Le pois d’hiver peut être attaqué en sortie d’hiver et au tout début du printemps par temps doux.

  

Lutter contre l’adulte dès 5-10 encoches sur les premières feuilles

S’il y a des encoches sur le bord des feuilles, le coléoptère est présent dans la parcelle.

Intervenir à partir de 5 à 10 encoches au total sur les premières feuilles, commises par les sitones adultes :

• de la levée au stade 6 feuilles en pois de printemps,

• de la levée au stade 8-10 feuilles en pois d'hiver.

Au-delà des stades indiqués, les traitements deviennent inutiles, car les adultes ont déjà pondus.

Les pyréthrinoïdes homologués protègent uniquement les feuilles présentes lors du traitement (8 à 10 €/ha).

Le sitone apparaît souvent après le thrips. Il est rare de pouvoir maîtriser ces deux ravageurs par une seule application en végétation.

Tableaux des produits insecticides homologués (PDF 95 Ko)

Mise à jour : mars 2017
Spécialités commerciales, doses homologuées, mentions abeille, DAR, ZNT...

 

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Publications

Qualité des graines de pois récolte 2016

Qualité des graines de pois récolte 2016

Rendement et qualité moyens à décevants

Points techniques

Pour faire l'état des connaissances. Dernière parution "Colza associé à un couvert de légumineuses gélives"

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Inoculation légumineuses

Inoculation des légumineuses (à graines et fourragères) : des connaissances nécessaires à la pratique


Réussir sa conversion en bio (Nouveauté)

Réussir sa conversion en agriculture biologique en grandes cultures


Toutes les formations