TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Actualités / Presse

Cultures oléo-protéagineuses : le gel aura un impact limité si la pluie revient

25 avril 2017

Communiqué de presse concernant l'impact du gel sur les cultures oléo-protéagineuses

 

CP - "Cultu(...)


Dossier de presse présentation des Culturales 2017

20 avril 2017

Dossier de presse proposé lors de la conférence de presse du 12 avril concernant le lancement des Cu(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Pois / Cultiver du pois / Le pois : atouts, points-clés

Le pois : atouts agronomiques

Le pois s’intègre dans les rotations céréalières

Le pois est une culture adaptée à presque toutes les conditions pédoclimatiques françaises et, historiquement, il s’est développé dans les systèmes céréaliers du grand Bassin parisien et des régions du centre et du nord de la France.

Le pois fait évoluer la composition des rotations des systèmes céréaliers à forte proportion de céréales ou des rotations courtes type colza-blé-orge : il favorise une meilleure régulation des processus biologiques au sein du système de culture (coupure des cycles des bio-agresseurs, structure et vie du sol...).

Le pois facilite l’implantation sans labour de la culture suivante : les pailles sont peu abondantes ; la récolte est précoce (pendant l’été), ce qui permet de laisser un sol bien structuré.

Le pois aide au contrôle des adventices à l’échelle de la rotation, car les produits et les substances actives utilisés sont différents.

Le pois (surtout d'hiver) favorise l’étalement du temps de travail. Sa période de semis est décalée par rapport aux principales cultures d’automne et il nécessite peu d’interventions en culture. Les variétés de printemps se récoltent un peu avant ou après le blé, et celles d’hiver au moins 10 à 15 jours avant le blé et le colza.

     

Une culture économe en eau et en intrants

La consommation en eau du pois est moins élevée que pour d’autres cultures car son cycle est court. Elle est de 300 mm sur la totalité du cycle : 70 mm du stade 7 feuilles à début floraison + 80 mm pendant la floraison + 150 mm après la floraison jusqu’à maturité.

En comparaison, le blé tendre et le colza consomment entre 350 et 400 mm ; le soja, 450 mm ; le maïs ; 400-500 mm.

Le pois ne nécessite  pas d'azote. Comme c’est une légumineuse, aucun apport d’engrais azoté n’est réalisé.

  

Irrigation du pois.
Le pois : atouts environnementaux

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Publications

Qualité des graines de pois récolte 2016

Qualité des graines de pois récolte 2016

Rendement et qualité moyens à décevants

Points techniques

Pour faire l'état des connaissances. Dernière parution "Colza associé à un couvert de légumineuses gélives"

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Culture du pois

Maîtriser la culture du pois (hiver & printemps)


Maladies pois et féverole (Nouveauté)

Diagnostiquer et gérer les maladies du pois et de la féverole


Toutes les formations