TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Agenda

RTR Villers-lès-Nancy - le 22 novembre 2017

22 novembre 2017

RTR Villers-lès-Nancy - le 22 novembre 2017

Villers-lès-Nancy- RTR Nord et Est Le 22 novembre 2017

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le semis de colza associé à des légumineuses : une des clefs pour l'essor de cette filière bio dans le Sud-Ouest"

17 novembre 2017

Paris, le 16 novembre 2017 – Cultiver du colza en agriculture biologique c’est possible ! En plaçant(...)


Communiqué de presse : "Appel à candidature pour le label Digifermes"

15 novembre 2017

Créé en 2015, le label Digifermes® compte aujourd’hui 3 fermes expérimentales. Il ouvre un nouvel ap(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Lin / Cultiver du lin oléagineux / Les atouts,points-clés

Atouts économiques

• Les rendements en lin d’hiver peuvent atteindre régulièrement 20 à 25 q/ha, lorsqu’il est implanté en terre profonde. Cependant les terres à faible potentiel
peuvent également être valorisées en réalisant 15 à 18 q/ha tout en maîtrisant les charges opérationnelles.
• En lin de printemps, on peut atteindre régulièrement 20 q/ha en terres profondes. Les rendements ont toutefois tendance à être plus aléatoires (variabilité interannuelle selon les conditions climatiques).
• Les charges opérationnelles, très proches entre lin d’hiver et de printemps, sont le plus souvent comprises entre 300 et 400 €/ha (voir tableau ci-après).

Charges opérationnelles indicatives selon les postes d'hiver et de printemps

Poste

Coûts indicatifs (€/ha)

Itinéraire technique type

Lin oléagineux d'hiver (LOH)

Lin oléagineux de printemps (LOP)

Semences

50

90

Semences certifiées (et pelliculées au zinc en LOP)

Fertilisation NPK

120

120

80 N; 40 P2O5 et 40 K2O

Herbicides

60

60

1 antidicotylédones et 1 antigraminées en post-levée

Fongicides et régulateur

105

65

En LOH : 2 fongicides et 1 régulateur

En LOP : 1 fongicide et 1 régulateur

Insecticides

15

15

1,5 insecticide en moyenne

Total des charges opérationnelles

350

350

 

• Sur ces bases, une marge brute supérieure ou égale à 500 €/ha est obtenue à partir de 17 q/ha pour un prix de vente des graines de lin de 500 €/t et de 21 q/ha pour un prix de vente de 400 €/t (voir tableau ci-après).
• Le lin oléagineux est un excellent précédent. La structure laissée par la culture est très bonne. La culture suivante peut être implantée avec un travail simplifié voire sans travail du sol préalable.

 

 Cliquez pour agrandir

Une graine riche en Oméga 3

La valorisation de la graine de lin tient principalement à la richesse de son huile en acides gras polyinsaturés, dont les propriétés sont mises à profit depuis longtemps pour des débouchés non alimentaires dans l’oléochimie. Par ailleurs, un de ces acides gras polyinsaturés, l’acide alpha-linolénique, est du type oméga 3 et présente des propriétés nutritionnelles très intéressantes aussi bien pour l’homme que pour les animaux. Différentes formes de produits issus de la 3 graine et riches en huile (tourteaux gras, graines entières transformées, huile) sont donc utilisées pour le débouché n° 1 du lin oléagineux qu’est l’alimentation animale.

Débouchés des graines : l'extrusion domine

• D’après une enquête menée en 2009 par Terres Univia, de 77 à 92 % des graines produites en France sont valorisées, après extrusion, pour l’alimentation animale (voir figure ci-contre). L’élevage bovin utilise aussi des tourteaux gras, coproduits de la trituration des graines, mais cette activité est devenue très minoritaire devant l’extrusion.
• L’utilisation de graines entières dans l’alimentation humaine (boulangerie...) est un débouché mineur (5 à 6 % en 2009) à forte valeur ajoutée.
Bien qu’autorisée en mélange dans les huiles alimentaires et les matières grasses à tartiner depuis 2008, l’huile de lin reste à ce jour principalement destinée à la fabrication industrielle du linoléum, de l’encre et de la peinture.

 

 

Les pailles de lin : un coproduit parfois valorisé

• La tige du lin oléagineux, bien que riche en fibres de qualité, est peu valorisée.
• D’après une étude menée en 2009 par Terres Inovia auprès de 124 agriculteurs, les pailles de lin étaient considérées comme un atout et étaient, dans près d’un tiers des cas enquêtés, valorisées en tant qu’isolants (biomatériaux), litières ou encore en paillage (voir figure ci-contre).

 

 

Les principaux acteurs de la filière

Deux principaux utilisateurs de graines de lin oléagineux sont répertoriés en France.
• Valorex, le premier utilisateur, avec une consommation annuelle qui s’élève en 2016 à 50 000 tonnes, est spécialisé dans l’extrusion de graines entières pour l’alimentation animale. Il est aussi à l’origine, via la filière “Bleu-Blanc-Cœur”, d’une démarche visant à augmenter la teneur en oméga 3 des produits issus des animaux (viande, lait, œufs...) via l’introduction de graines de lin entières dans leur alimentation.
• Il faut noter que depuis 2016, sur le territoire français, la production d’huile a été fortement réduite et se limite à du pressage à froid de petits volumes de graines à l’échelle d’une exploitation. L’Huilerie de l’Orme Creux est le deuxième acteur du secteur, elle a traité un volume de 140 tonnes de graines de lin en 2015 pour la production d’huile.

Normes et conditions de commercialisation des graines

Le lin oléagineux est une production majoritairement contractualisée auprès des producteurs. Afin d’être commercialisées, les graines de lin doivent satisfaire des normes de commercialisation qui peuvent dépendre, selon les contrats, de la richesse en huile (38 % aux normes mini) et en acide alpha-linolénique (oméga 3). Pour ce dernier, certains contrats entre l’organisme collecteur et l’agriculteur fixent un prix de référence pour un lot de teneur comprise entre 54 et 56 % avec une grille de bonification-réfaction selon la teneur réelle des lots de graines livrés.

 

Publications

Cultivalin : Mieux connaître les pratiques en lin oléagineux pour progresser ensemble

Cultivalin : Mieux connaître les pratiques en lin oléagineux pour progresser ensemble

Partenariat entre Terres Inovia et Valorex sur les pratiques culturales en lin oléagineux d’hiver et de printemps.

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

EGES® - Bilan énergie et gaz à effet de serre

EGES® - Bilan énergie et gaz à effet de serre

Bilan énergie et gaz à effet de serre

Tous les outils

Formations

Culture du lin oléagineux

La conduite du lin oléagineux : savoir l'essentiel


Nouvelles technologies

Nouvelles technologies en agriculture : principales connaissances


Toutes les formations