TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Agenda

FOP - Réunion Régionale Toulouse (31)

15 mars 2017

FOP - Réunion Régionale Toulouse (31)

Les oléopros : des cultures au coeur des solutions

Tous les événements

Hommage

Hommage à l'engagement pour la recherche et l'innovation de Xavier Beulin, président du Cetiom de juillet 2000 à décembre 2009. Nos condoléances à ses proches.

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le guide de culture tournesol 2017 est arrivé !"

13 février 2017

Communiqué de presse diffusé par Terres Inovia à l'occasion de la publication du nouveau guide de cu(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture lin oléagineux 2017 est disponible !"

07 février 2017

Communiqué diffusé par Terres Inovia à l'occasion de la publication du Guide de culture lin oléagine(...)


Toutes les actualités

Lin oléagineux de printemps : ravageurs

Maladies & ravageurs du lin oléagineux

Conçu pour être glissé dans la poche, le petit guide pratique Maladies et ravageurs du lin oléagineux propose 10 fiches pour reconnaître les principaux insectes et maladies du lin et leurs dégâts.

Pour chaque maladie et chaque insecte, sont précisés la nuisibilité, la période d'observation privilégiée, les principaux éléments de surveillance et de lutte et leur cycle biologique. 2 tableaux récapitulatifs des maladies et des insectes précèdent les fiches.

  Commander le petit guide

Surveiller sa parcelle et consulter le bulletin de santé du végétal (BSV) et MyPic pour suivre l'évolution du risque.

Altises adultes : surveiller de la levée au stade 4-5 cm

1

2

1. Altise dans un lin de printemps à un stade de croissance juvénile (agrandir).

2. Les dégâts d'altises sont d'autant plus préjudiciables que la densité des lins est faible et leur croissance lente (agrandir).

 

Les altises peuvent être nombreuses très tôt, attaquer dans le sol et multiplier les morsures jusqu’à tuer les plantules.

Si besoin, appliquer un insecticide après l'observation d'au moins 20 plantes, en tenant compte du peuplement, de la vigueur du lin, du nombre de morsures et des conditions météo. Les arrivées d’insectes étant échelonnées, la culture risque d’être ré-infestée après quelques jours si le traitement est mal positionné. L’incidence des dégâts diminue avec le développement de la végétation : ne plus traiter lorsque le lin a atteint 5 cm.

  

Thrips : surveiller de la levée jusqu'à la fin floraison

1

2

1. Thrips adulte ou bête d'orage

2. Les attaques tardives sont les plus préjudiciables

au rendement en provoquant l'avortement des fleurs.

  

Les thrips sont des insectes noirs et allongés, de 1 à 2 mm et leurs larves (1 mm, jaune orangé) peuvent coloniser les parcelles dès la levée et jusqu’à fin floraison.

Balayer les lins avec la paume de la main humide, et répéter le geste une dizaine de fois. Intervenir si 5 thrips, en moyenne sont récupérés.

 

Insecticides autorisés en végétation

Dernière mise à jour : mai 2014

Spécialités commerciales*

Matières actives

Altises

Thrips

ZNT(m)

DAR(j)

Coût €/ha

BAYTHROID

cyfluthrine

0,30 l

0,25 l

5

30

6-7

CYTHRINE MAX

cyperméthrine

0,05 l

-

20

49

2-3

DECIS EXPERT

deltaméthrine

0,075 l

0,075 l

20

45

8

DECIS PROTECT

deltaméthrine

0,50 l

0,50 l

20

45

10

DUCAT

bétacyfluthrine

0,30 l

0,25 l

5

30

6-7

FASTAC

alpha-cyperméthrine

-

0,20 l

5

21

6

KARATE ZEON

lambda-cyhalothrine

0,075 kg

0,075 kg

50

35

7-8

KARATE EXPRESS

lambda-cyhalothrine

0,15 kg

0,15 kg

50

35

7-8

MAGEOS MD

alphaméthrine

-

0,07 kg

5

21

6-7

SUMI ALPHA

esfenvalérate

-

0,40 l

5

14

8

* A une même substance active peuvent correspondre plusieurs spécialités commerciales.

Les phrases de risques associées aux produits et le classement toxicologique sont indiqués sur les étiquettes par le fabricant. Lire attentivement ces étiquette et la documentation disponible. Respecter les recommandations d'emploi.

ZNT : zone non traitée (en mètre) ; DAR : délai avant récolte (jour)

 

D'autres ravageurs (noctuelle, taupin, mineuse), peu fréquents, peuvent être ponctuellement nuisibles.

Protéger les abeilles

Afin de limiter les effets non intentionnels des traitements phytosanitaires, il est nécessaire de respecter quelques règles. Dès l'apparition des premières fleurs dans les cultures, utiliser un produit dont l'usage est autorisé en floraison et vérifier systématiquement l'absence d'insectes butineurs avant toute intervention insecticide.

Les traitements sont à privilégier lorsque les conditions sont défavorables au butinage (temps couvert, températures inférieures à 13 °C, vent), sous réserve de compatibilité avec les bonnes conditions de traitement. Les applications en soirée respectent davantage les abeilles que celles effectuées le matin, dans la mesure où celles-ci ne retourneront visiter la parcelle traitée que le lendemain matin. Afin de protéger la faune auxiliaire dans son ensemble, respecter les seuils de nuisibilité ainsi que les conditions d'emploi associées à l'usage du produit  telles que mentionnées sur l'étiquette.

Pour plus d'informations :

Les abeilles, des alliées pour nos cultures, Note nationale BSV 2012  (332 Ko)

Les abeilles butinent, Plaquette AFPP 2010  (502 Ko)

Réalisé en collaboration avec ARVALIS-Institut du végétal

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

EGES® - Bilan énergie et gaz à effet de serre

EGES® - Bilan énergie et gaz à effet de serre

Bilan énergie et gaz à effet de serre

Tous les outils

Formations

Culture du lin oléagineux

La conduite du lin oléagineux : savoir l'essentiel


Nouvelles technologies (Nouveauté)

Nouvelles technologies en agriculture : principales connaissances


Toutes les formations