TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Agenda

RTR Orléans - le 25 janvier 2018

25 janvier 2018

RTR Orléans - le 25 janvier 2018

Orléans - RTR Ouest Le 25 janvier 2018

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Nouvelle étape dans le partenariat entre les réseaux des Chambres d’agriculture et des instituts techniques agricoles"

29 novembre 2017

Le 29 novembre 2017 - Dans un contexte agricole et territorial en pleine mutation, l’APCA et l’Acta-(...)


Communiqué de presse : "Le semis de colza associé à des légumineuses : une des clefs pour l'essor de cette filière bio dans le Sud-Ouest"

17 novembre 2017

Paris, le 16 novembre 2017 – Cultiver du colza en agriculture biologique c’est possible ! En plaçant(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Féverole / Cultiver de la féverole / Maladies

Botrytis, taches marron chocolat

Actu réglementaire : chlorothalonil

Mars 2016

Les récentes ré‐homologations de produits à base de chlorothalonil prennent en compte de façon plus restrictive la problématique de qualité des eaux souterraines.

Produits à base de chlorothalonil : conditions d'emploi et restrictions (PDF 50 Ko)

Exemples de stratégies fongicides selon la réglementation au 07 mars 2016 (PDF 90 Ko)

Le botrytis est une maladie aérienne, provoquée par un champignon : Botrytis fabae. Elle est essentiellement visible sur le feuillage et les tiges.

  

Une maladie qui entraîne la chute des feuilles

Symptômes

 

En présence de botrytis, le feuillage de la féverole est maculé de petites taches (2-3 mm de diamètre) marron chocolat. Celles-ci provoquent d’importantes nécroses à l’origine de la chute prématurée des feuilles. Ce champignon provoque une couleur anthocyane (allant du rouge orangé au bleu pourpre) superficielle des tiges. Gousses et graines de féverole sont épargnées par le pathogène, contrairement au pois qui est victime de « pourriture ».

Ces symptômes sont parfois confondus avec ceux de l’ascochytose. Dans le cas de cette dernière, il y a rarement plus de 2 taches, pourvues de pycnides (points noirs), sur une feuille.

Ascochytose de la féverole

Nuisibilité

La maladie est la plus nuisible lors de la floraison, car elle provoque la coulure des fleurs. Des températures supérieures à 20-22°C associées à une forte humidité lui sont favorables.

Période d’observation

A partir de mars en féverole d’hiver. De début à fin floraison en féverole de printemps (mi-mai à fin juin).

   

Lutte phytosanitaire contre le botrytis de la féverole

Traitement en végétation

Traiter en préventif contre le botrytis, car aucun produit n’a d’action curative.

Produits fongicides autorisés sur féverole

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Publications

Qualité des graines de féverole 2016

Qualité des graines de féverole 2016

Teneur en protéines : niveau très satisfaisant à 29,1%

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Méthodes de désherbage (Nouveauté)

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Cultures de protéagineux

Maîtriser les cultures de protéagineux (pois, féverole et lupin) pour des rotations performantes et durables


Toutes les formations