TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Actualités / Presse

Cultures oléo-protéagineuses : le gel aura un impact limité si la pluie revient

25 avril 2017

Communiqué de presse concernant l'impact du gel sur les cultures oléo-protéagineuses

 

CP - "Cultu(...)


Dossier de presse présentation des Culturales 2017

20 avril 2017

Dossier de presse proposé lors de la conférence de presse du 12 avril concernant le lancement des Cu(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Féverole / Cultiver de la féverole / Maladies

Autres maladies

Sclérotinia, maladie aérienne

La sclérotiniose de la féverole est provoquée par Sclerotinia sclerotiorum. C’est le même champignon pathogène que celui qui attaque le tournesol, le colza ou le pois.

Symptômes : les tiges de féverole se dessèchent, les plantes flétrissent brutalement. Présence de sclérotes noirs à la surface des tiges, voire à l’intérieur de celles-ci.

Nuisibilité : les dégâts du sclérotinia sur féverole sont faibles.

Lutte : traiter spécifiquement contre cette maladie ne se justifie pas. Gérer le sclérotinia à l’échelle de la rotation en incorporant CONTANS WG au sol lors de l’interculture, afin de diminuer les populations de sclérotes.

    

Champignons, pathogènes racinaires

Les champignons du sol type Fusarium peuvent provoquer des dégâts en féverole.

Symptômes : ils apparaissent courant mai.

Nuisibilité : les champignons du sol peuvent provoquer la disparition des pieds de féverole.

Lutte : s’attacher à réussir l’implantation et allonger la rotation. En effet, les attaques sont de plus en plus fréquentes en France, en particulier dans les secteurs où la féverole revient régulièrement sur les mêmes parcelles (tous les 4 ou 5 ans). Traiter les semences pour limiter les risques.

  

Fonte des semis 

Pour lutter contre la fonte des semis de féverole, deux produits sont homologués : WAKIL XL (0.1 kg/q, cette dose spécifique à la féverole est plus faible que sur le pois), qui est également utilisé pour lutter contre le mildiou, et VITAVAX 200 FF (0,25 l/q). Ils sont efficaces contre l’ascochytose de la féverole et les champignons responsables de la fonte de semis (Pythium, Fusarium…).

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Culture de la féverole

Maîtriser la culture de la féverole (hiver & printemps)


Inoculation légumineuses

Inoculation des légumineuses (à graines et fourragères) : des connaissances nécessaires à la pratique


Toutes les formations