TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Agenda

Séminaire "gestion de l'azote"

11 juillet 2017

Séminaire "gestion de l'azote"

Changer la gestion de l'Azote dans les champs cultivés : comment accompagner les agriculteurs dans leurs choix stratégiques ?

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse "Adapter les systèmes spécialisés en maïs avec couverts végétaux et cultures de diversification"

20 juin 2017

Le 20 juin 2017, les 3 instituts techniques agricoles ARVALIS – Institut du végétal, ITB et Terres I(...)


Communiqué de presse : Le guide de culture pois 2017 est disponible !

16 juin 2017

Communiqué de presse pour la nouvelle version du guide de culture pois 2017.

 

Communiqué de presse(...)


Toutes les actualités

Irrigation

Consommation en eau de la féverole et du pois (en mm)

Période

Féverole

Pois

7 feuilles à début floraison

40

70

Début à fin floraison

80

80

Fin floraison à maturité

180

150

Total

(7 feuilles à maturité)

300

300

Source : "Féverole de printemps et d'hiver - Guide de culture 2014-2015", ARVALIS - Institut du végétal / UNIP.

Féverole et pois ont les mêmes besoins totaux en eau durant leur cycle, mais la répartition est différente. En début de cycle, la féverole n’est pas très demandeuse, alors qu’après la fin de la floraison et jusqu’à maturité des grains, elle nécessite 180 mm d’eau (contre 150 mm pour le pois).

    

Une bonne valorisation de l'eau

Irriguer la féverole d’hiver

Les variétés de type hiver, comme IRÉNA ou DIVA, valorisent un ou deux apports d’eau à partir de fin floraison, en cas de temps sec. Du fait de leur précocité, elles nécessitent moins d’apport d’eau que la féverole de printemps.

Irriguer la féverole de printemps

Les besoins en eau de la féverole sont de 300 mm environ pour un rendement de 60-80 q/ha. La féverole de printemps est sensible au déficit hydrique. En effet, la période de floraison et de formation des graines est relativement longue : de fin mai à mi-juillet suivant les secteurs géographiques. Le gain de rendement permis par l’irrigation est comparable à celui obtenu avec le pois : 4,5 à 6 q/ha pour 30 mm apportés.

Conseils pratiques :

• ne pas irriguer avant la mi-floraison (sauf sécheresse très précoce). Cela favoriserait un développement de végétation excessif, qui pénaliserait la formation des gousses par la suite ;
• poursuivre les apports d’eau jusqu’au stade fin floraison + 20 jours.

L’irrigation de la féverole de printemps commence en même temps ou à peine plus tard que celle du pois de printemps. En revanche, elle s’étale sur 10 à 15 jours de plus et comporte en moyenne un tour d’eau supplémentaire.

 

Cycle de la féverole

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Maladies pois et féverole (Nouveauté)

Diagnostiquer et gérer les maladies du pois et de la féverole


Culture de la féverole

Maîtriser la culture de la féverole (hiver & printemps)


Toutes les formations