TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Agenda

RTR Amiens - le 29 novembre 2017

29 novembre 2017

RTR Amiens - le 29 novembre 2017

Amiens - RTR Nord et Est Le 29 novembre 2017

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le semis de colza associé à des légumineuses : une des clefs pour l'essor de cette filière bio dans le Sud-Ouest"

17 novembre 2017

Paris, le 16 novembre 2017 – Cultiver du colza en agriculture biologique c’est possible ! En plaçant(...)


Communiqué de presse : "Appel à candidature pour le label Digifermes"

15 novembre 2017

Créé en 2015, le label Digifermes® compte aujourd’hui 3 fermes expérimentales. Il ouvre un nouvel ap(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Féverole / Cultiver de la féverole / Désherbage

Raisonner la lutte chimique

Les adventices citées dans cette page font l'objet d'informations complémentaires dans le site Infloweb. Cliquez sur leur nom pour ouvrir leur fiche dans cet outil.

Stratégies de lutte

Privilégier un herbicide de prélevée

Choisir le produit ou le mélange le plus adapté à la flore en privilégiant une application de prélevée. En effet, les solutions de post-levée ont un spectre plus limité (contrôle difficile du gaillet ou des renouées).

Intervenir au plus près du semis, sur un sol frais de préférence. Les graines doivent être bien enterrées et le sol rappuyé. Si le désherbage a dû être retardé et que les féveroles ont germé mais ne sont pas levées (encore recouvertes par au moins 2cm),  il est encore possible d’appliquer CHALLENGE 600 seul ou associé à PROWL 400 / BAROUD SC.

Adapter la dose au type de sol (argile et matière organique) ; baisser la dose en sols filtrants.
Pour CENTIUM 36 CS, ne pas dépasser 0,15 l en mélange. La clomazone, présente dans CENTIUM 36 CS et STALLION SYNC TEC peut provoquer des blanchiments sur les feuilles de féveroles, sans incidence sur le rendement, malgré un effet pouvant être spectaculaire. Les symptômes peuvent être un peu plus marqués sur féverole d’hiver.

Certaines associations sont possibles et permettent d’élargir le spectre d’efficacité du traitement :

Adventices

Produits

Coût indicatif (€/ha)

Renouées des oiseaux, renouées
persicaires, éthuses, gaillets

NIRVANA S à 2.5/3 l/ha +
CENTIUM 36 CS à 0.15 l/ha
CHALLENGE 600 2 l/ha + CENTIUM 36 CS à 0.15 l/ha
STALLION Syntec 2 + CHALLENGE 600 1.5 à 2 l/ha

67 à 89

Idem ci-dessus + renouée liserons

CHALLENGE 600 2 l/ha + NIRVANA S 2 l/ha + CENTIUM 36 CS 0.15 l/ha

97-100

Coquelicots, matricaires, véroniques de Perse

CHALLENGE 600 à 3 l/ha +  PROWL 400 à 1.5 l/ha

78

Renouées des oiseaux, gaillets,
fumeterres, éthuses, coquelicots

CHALLENGE 600 à 2 l/ha +
NIRVANA S à 2/3.5 l/ha

70 à 94

Renouées des oiseaux, renouées persicaires,
matricaires, crucifères, laiterons, gaillets

CHALLENGE 600 2 l/ha + NIRVANA S 2 l/ha + CENTIUM 36 CS 0.15 l/ha

97-100

Traiter uniquement en post-levée est insuffisant

La post-levée est en général choisie en féverole d’hiver pour deux raisons :

- pression faible des mauvaises herbes en hiver
- en cas de retournement, moins de contraintes pour le choix d’une culture de remplacement.

En situation fortement infestée il est possible de construire un programme de prélevée suivi d’une post-levée. En prélévée, il s’agit alors de privilégier la pendiméthaline, la clomazone ou CHALLENGE 600.

Ne pas intervenir sur des cultures en mauvais état végétatif ou en cas de manque de sélectivité de l’application de prélevée (risque d’accroissement de la phytotoxicité).
 

CORUM en post-levée

L’herbicide s’utilise entre 0.8 l/ha et 1.25 l/ha avec un adjuvant, Dash HC ou huile de type Actirob B. Pour une bonne action de l’imazamox et de la bentazone, il faut intervenir sur de jeune plantes, de cotylédons à 2-3 feuilles. Au-delà, l’efficacité décline rapidement notamment sur fumeterre, chénopodes, renouées.

Le fractionnement à 8-10 jours d’intervalle (10-20 jours pour une féverole d’hiver) permet un meilleur contrôle des levées échelonnées, sans dépasser la dose totale de 1.25 l/ha.
Conditions optimales d’utilisation : temps poussant en dehors des fortes amplitudes thermiques (éviter les amplitudes supérieures à 15°C).

- Utilisé seul en post-levée, il ne permet pas de contrôler l’ensemble des dicotylédones (gaillet, renouées sp. par exemple).
- Attention, sur repousse de tournesol Clearfield ou Express Sun, CORUM reste très insuffisant.
- Lorsque l’application de CORUM fait suite à une prélevée avec NIRVANA S, il est recommandé de ne pas dépasser la dose de 75 g/ha d’imazamox (soit NIRVANA S 3 l/ha puis CORUM 1 l/ha).
- L’association CORUM + PROWL 400/BAROUD SC n'est pas conseillé à cause de son manque de sélectivité (nanisme et perte de rendement pouvant aller au-delà de 10 q/ha).

- Afin de protéger les ressources en eau :
• sur féverole d’hiver, appliquer CORUM au printemps, à partir du 15 mars ;
• sur les zones de captage, n’appliquer ni sur les sols dont la matière organique est < 1,7 %, ni sur ceux sensibles aux transferts (sols superficiels ou sols avec nappes peu profondes).

 

Lutte contre les graminées sur féverole d’hiver et de printemps

Les herbicides de prélevée peuvent présenter une action insuffisante sur ray-grass, vulpins et folle avoine. Le contrôle de ces adventices nécessitera un traitement spécifique anti-graminée.

Traiter contre les pâturins avant la levée

Les herbicides de prélevée présentent globalement une efficacité satisfaisante sur pâturins, en particulier pâturin annuel. En revanche, les antigraminées foliaires ne présentent aucun intérêt sur ce type d’adventices à l’exception des produits à base de cléthodime (CENTURION 240 EC, OGIVE, etc.).

Intervenir en post-levée sur ray-grass, vulpins et folle avoine

Les herbicides de prélevée efficaces sur pâturins ne le sont pas suffisamment sur ray-grass, vulpins ou folle avoine. Intervenir avec un traitement spécifique, antigraminées foliaire, sur des adventices jeunes (3 feuilles, début tallage maximum).

Gérer les résistances

Dans les situations où la gestion de la résistance est incontournable (prévention, soupçon ou résistance avérée), utilisez un antigraminées à action racinaire : KERB FLO sur les féveroles d’hiver (DAR 150 j) ou LEGURAME PM sur les féveroles d’hiver et de printemps (DAR de 120 j). Ils s’appliquent du stade 2 feuilles au stade 6 feuilles de la féverole, et requièrent un sol humide. Ils présentent une efficacité secondaire sur quelques dicotylédones (chénopode, coquelicot, stellaire, véroniques).
L’introduction dans la rotation de ces produits, au mode d’action différent, permet de prévenir des risques d’apparition de résistances des graminées aux produits type sulfonylurées, utilisés sur blé et maïs. Ils sont valorisables sur toute la rotation. Le coût varie de 42 à 63 €/h.

Gérer la résitance aux herbicides

Terres Inovia, ARVALIS-Institut du végétal, l’ITB et l'ACTA proposent l'outil en ligne R-sim, qui permet d'évaluer le risque d'apparition d'adventices résistantes selon les pratiques herbicides envisagées sur la parcelle.

Découvrir R-sim

Bien choisir son herbicide sur féverole

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Publications

Qualité des graines de féverole 2016

Qualité des graines de féverole 2016

Teneur en protéines : niveau très satisfaisant à 29,1%

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Méthodes de désherbage (Nouveauté)

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Culture de la féverole

Maîtriser la culture de la féverole (hiver & printemps)


Toutes les formations