TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

RTR Villers-les-Nancy - le 21 novembre 2018

21 novembre 2018

RTR Villers-les-Nancy - le 21 novembre 2018

Villers-les-Nancy - RTR Nord et Est Le 21 novembre 2018

Tous les événements

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Semis pois chiche 2019 : Respecter les contraintes techniques pour assurer la durabilité de la culture "

26 octobre 2018

Paris, le 26 octobre 2018 - Face à la forte croissance du marché, la culture du pois chiche connait (...)


Communiqué de presse : "Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement"

17 octobre 2018

Toulouse, le 17 octobre 2018 - Rendez-vous incontournable pour l'ensemble des acteurs de la filière,(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Féverole / Cultiver de la féverole / Accidents climatiques

Resemis, destruction, remplacement

Resemis de la féverole

Un problème de levée de la féverole peut se traduire par un peuplement hétérogène en-dessous de l’optimum. Cette situation est propice au salissement de la parcelle à la fin du printemps. Un resemis peut être envisagé si les pertes sont élevées.

  

Destruction de la féverole

Observer les parcelles et le peuplement

Avant de s’interroger sur un éventuel retournement de la culture de féverole, observer les parcelles et le peuplement est incontournable. L’émission de nouvelles feuilles sur la tige principale et/ou de nouvelles ramifications partant des deux premières écailles est encourageante. Les plantes deviennent noires quand elles gèlent.

Seuils de retournement

En féverole d’hiver, les références sont moins nombreuses qu’en pois. Compter sur 8 à 10 plantes/m² étant donné la forte capacité à ramifier. Mais un faible peuplement implique un salissement de la parcelle. L’utilisation d’un dessicant (RÉGLONE 2) avant la récolte risque de s’imposer.

  

Remplacement de la féverole

Après une féverole accidentée, comme après un pois ayant subi des dégâts, il est envisageable de procéder à une culture de remplacement sous certaines conditions.

Culture de remplacement après un protéagineux accidenté selon le produit herbicide appliqué.
Source : Arvalis- Institut du végétal

Page rédigée par Terres Inovia à partir de son expertise et des publications d’ARVALIS ‐ Institut du végétal et de l’UNIP.

Publications

Qualité des graines féverole - récolte 2017

Qualité des graines féverole - récolte 2017

Teneur en protéines : niveau très élevé à 29,9%

Toutes les publications

Outils et services

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Infloweb

Infloweb

Connaître et gérer la flore adventice

R-sim

R-sim

Pour gérer la résistance aux herbicides

Mélanges de produits phytosanitaires

Mélanges de produits phytosanitaires

Mon mélange est-il autorisé ?

Tous les outils

Formations

Méthodes de désherbage

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut