TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Enquête colza:

Renseignez votre biomasse sortie hiver !

Participer à l'enquête

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Développer les légumineuses en Occitanie : Co-construction d'une filière régionale pour un modèle agricole rentable, durable et responsable"

07 février 2019

Toulouse, le 7 février 2019 - Azuki, kabuli, fèves, pois, lentilles, etc., elles sont vertes, rouges(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture tournesol 2019 est disponible !"

29 janvier 2019

Paris, le 29 janvier 2019 - Terres Inovia publie son nouveau guide du culture tournesol. Outil préci(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

Conseil colza - Peser la matière verte et adaptez la fertilisation au niveau de croissance des plantes

Vos contacts en Régions Sud


A.Micheneau - Sud Nouvelle Aquitaine, Gers, Hautes-Pyrénées : Oléo-protéagineux 

C.Martin-Monjaret - Ouest Occitanie : Oléo-protéagineux 

Ingénieur en cours de recrutement - Auvergne, Rhône-Alpes : Oléo-protéagineux et Est Occitanie, PACA : oléagineux

31-1-2019
Le colza a la capacité de mettre en réserve de l’azote dans ses organes (feuilles, tiges, racines) avant l’entrée en hiver et de le remobiliser dès la reprise de végétation à la sortie de l’hiver. Cette quantité d’azote dépend de la biomasse du colza. Ainsi un gros colza aura absorbé plus d’azote qu’un petit colza et pourra l’utiliser à la reprise avant d’avoir recours à la fertilisation. La dose d’azote à apporter et son fractionnement doit tenir compte de ce processus. La mesure de la biomasse est ainsi un préalable indispensable pour raisonner la fertilisation azotée.

Peser la matière verte : une mesure à faire dès que possible si ce n'est déjà fait   

La mesure de matière verte est indispensable pour utiliser des outils d’aide à la décision comme la Réglette azote colza ® (www.regletteazotecolza.fr ou sur l’application smartphone) et adapter la fertilisation azotée du colza.

Dans le SUD : compte tenu des conditions climatiques, la pesée sortie hiver peut suffire pour estimer la dose d'azote à apporter à la culture. Si aucune pesée n’a encore été effectuée, c’est le moment de la faire sans tarder.
Si une première pesée du colza en entrée hiver a été réalisée entre fin novembre et mi-décembre, une seconde pesée du colza en sortie d’hiver (fin janvier – début février selon les températures de l’année) est indispensable pour le calcul de la dose d’azote à apporter. C'est souvent le cas en notamment région Auvergne-Rhône-Alpes.
Combinée à la pesée réalisée en entrée hiver, cette seconde mesure permettra de connaitre l’état du colza lors de la reprise de végétation, en tenant compte des feuilles vertes qui ont potentiellement gelées pendant l’hiver. L’azote de ces feuilles gelées n’est pas complètement perdu puisque l’on estime que 50 % sera récupéré par les plantes durant la croissance printanière. Pour bien prendre en compte cet azote, il est conseillé de faire une pesée avant hiver et une autre après hiver pour ajuster au mieux vos apports au réel besoin de la culture.

Participez à l'enquête colza biomasse sortie hiver

ICI

 

 

Méthode de prélèvement à télécharger

- Réaliser 2 à 4 prélèvements selon l'homogénéité de la parcelle. Sur les parcelles avec une forte hétérogénéité (petits et gros colzas), il conviendra de faire les pesées sur différentes zones. Faire la moyenne des mesures réalisée.

 

- Lorsque l'hétérogénéité est bien délimitée (haut et bas de coteau par exemple) identifier des zones à peu près homogènes dans la parcelle pour y faire des pesées distinctes.  Cela permettra ultérieurement d'ajuster précisément la dose d'azote à apporter sur la parcelle.

 

La biomasse du colza peut être estimée également grâce à des capteurs portés par des vecteurs « piétons » ou aériens (drones avions ou satellite). Les outils qui mobilisent ces vecteurs aériens permettent d’obtenir des cartes de modulation de la dose d’azote au sein de la parcelle

Utiliser l'outil Réglette Azote Colza ® pour obtenir la dose totale d'azote à apporter à la culture

 Cet outil calcule la dose totale de fertilisation azotée après avoir renseigné une dizaine d’informations (département, type de sol, biomasse du colza, objectif de rendement, apports de produits organique, précédent et éventuellement, association de légumineuse gélives). Il utilise la relation entre la biomasse produite (poids de matière verte fraiche) et la quantité d’azote absorbée par la culture.

Estimer le potentiel de rendement de façon réaliste

Une surestimation du potentiel de rendement conduit à apporter de l’azote qui ne sera pas valorisé. Une sous-estimation du potentiel se répercutera directement sur le rendement et au final par un manque à gagner. Faire la moyenne des rendements des 5 derniers colzas sur la parcelle, ou des parcelles comparables, en enlevant la valeur la plus faible et la valeur la plus élevée.
Cas particulier des colza à faible croissance  : les 3 principaux indicateurs à prendre en compte pour estimer l’objectif de rendement maximum (hors contraintes réglementaires) sont : le type de sol, la biomasse du colza en sortie hiver (pesée ou autre méthode) et la densité de peuplement. Ce rendement maximum devra être revu à la baisse en tenant compte d’autres facteurs défavorables qui pourront être pris en compte au cas par cas en fonction de la situation : hydromorphie, enherbement, défaut d’enracinement, dégâts de ravageurs, hétérogénéité de peuplement.

Tenir compte de la biomasse pour fractionner et planifier les apports

Colza à forte croissance :  attendre la montaison pour l’apport éventuel d’azote 
Les réserves accumulées dans les organes seront remobilisées dès la reprise de végétation. Sur ces colzas, la fertilisation azotée pourra être faible, voire nulle pour les plus gros. Comme les plantes sont également dotées d’un système racinaire dense et profond, elles pourront extraire l’azote du sol, issu de la minéralisation organique et de l’engrais. Dans ces situations, un apport unique (s’il est nécessaire) pourra être réalisé. Attention : il est contre-productif de le réaliser trop tôt. Mieux vaut attendre que les plantes aient valorisé l’azote qu’elles ont stocké. Jusqu’au stade E (boutons séparés), plus l’apport sera tardif, mieux il sera valorisé.

Colza à faible croissance : un premier apport précoce dès la reprise de végétation
Les colzas à faible croissance ont absorbé peu d’azote. Si leur potentiel est peu affecté (voir tableau ci-dessus) la dose à apporter pourra être élevée car les remobilisations seront faibles.
Leur système racinaire étant le plus souvent peu développé, il faudra donc alimenter régulièrement la plante en azote car elle aura non seulement peu de réserve et une vitesse de croissance initiale limitée liée à sa faible surface foliaire, mais également une faible capacité d’extraire de l’azote du sol - qu’il vienne de l’engrais ou de la minéralisation organique. Pour dynamiser la croissance du colza dans ces situations, il est conseillé de réaliser 3 à 4 apports d’engrais azoté, avec un premier apport précoce dès la reprise de végétation, mais néanmoins en conditions poussantes, et à dose faible (40 à 50 u au maximum, voire 30 u pour les très petits colzas)

Publications

Qualité des graines tournesol - récolte 2018

Qualité des graines tournesol - récolte 2018

La teneur en huile est de 43,9 %

Qualité des graines pois 2018

Qualité des graines pois 2018

La teneur en protéines moyenne des graines s’élève à 21,7 %

Toutes les publications

Outils et services

Expert (ex - proPlant Expert)

Expert (ex - proPlant Expert)

Alertes insectes du colza

Réglette azote colza® web + mobile

Réglette azote colza® web + mobile

Optimiser la fertilisation azotée

Régulateur colza

Régulateur colza

Quel risque d'élongation sur votre colza ?

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

N-Pilot® (Borealis L.A.T)

Pour estimer rapidement et précisément la biomasse aérienne de votre colza

Tous les outils

Formations

Lutte contre les ravageurs

Lutter contre les insectes du colza en utilisant au mieux les outils disponibles


Réussir sa conversion en bio

Les bases techniques et agronomiques pour réussir les grandes cultures en agriculture biologique


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut