TERRES INOVIA

Newsletter

Gratuitement dans votre boîte mail : infos et conseils régionaux, nouveautés...

Je m'inscris !

Suivez-nous !

Demande d'une prestation

Remplir le formulaire

Agenda

TERR'EAU BIO 2018

13 septembre 2018

TERR'EAU BIO 2018

Tous les événements

Enquête rendements protéagineux 2018 :

votre avis nous intéresse !

Participer

Actualités / Presse

Communiqué de presse : "Le soja s'implante en Ile-de-France : plus de 400 hectares cultivés !"

10 juillet 2018

Paris, le 10 juillet 2018 - Culture agroécologique qui mise sur la proximité, la durabilité et la co(...)


Communiqué de presse : "Le guide de culture colza 2018 est arrivé"

10 juillet 2018

Paris, le 9 juillet 2018 - Terres Inovia publie son nouveau guide de culture colza. Outil précieux p(...)


Toutes les actualités

Naviguer dans la rubrique : Espaces régionaux / Messages techniques / Régions Sud

myPIC tournesol : prenez le bon départ !

Vos contacts Terres Inovia en Zone SUD
J.Raimbault
(Aquitaine;  Gers & Hautes-Pyrénées)

C.Martin-Monjaret ( Midi-Pyrénées et Aude-Ouest)

G.Beugniet (L.Roussillon et PACA)

A.Micheneau (Auvergne - Rhône-Alpes)

04.04.2018

myPIC tournesol : prenez le bon départ !

 

Une levée rapide et un bon enracinement sont les points forts d’une implantation réussie préalable indispensable pour atteindre le potentiel de rendement de la culture.

 

Les sols sont actuellement trop humides en règle générale et trop froids pour implanter les cultures de printemps y compris le tournesol. Il est important de ne pas se précipiter et attendre un bon ressuyage des parcelles car l'implantation reste l'étape clé de la réussite du tournesol.

 

Pour garantir une levée rapide du tournesol, il faut s'assurer d'un réchauffement suffisant du sol (8°C à 5 cm) et de plusieurs jours poussant dans les jours suivant le semis. Ceci permettra d’autant plus d’éviter les dégâts de ravageurs à la levée.

 

Les enjeux de l'implantation
- Favoriser un enracinement profond (structure du sol bien préparée)
- Favoriser un démarrage rapide de la culture pour limiter les pertes à la levée et obtenir un peuplement optimal.

Terres Inovia poursuit son action face aux dégâts d'oiseaux .

Toujours mobilisé en 2018 Terres Inovia invite les agriculteurs à renseigner le formulaire en ligne sur www.terresinovia.fr

 Voir aussi : Tournesol - Ravageurs - Oiseaux : lutte au champ

Préparation du lit de semences : éviter les tassements !

Un sol bien préparé, sans compaction, ni semelle de labour, permettra au pivot de s’enraciner sans obstacle. La plante disposera ainsi d'une capacité non limitante pour son alimentation hydrique et minérale , elle sera alors en capacité de supporter la sècheresse estivale.

rr

 

RECOMMANDATIONS

Pour les sols argileux qui ont été labourés à l’automne :
-
Il est grand temps de reprendre les sols si ce n'est déjà fait : intervenir dès que possible sur un sol bien ressuyé
- Si la reprise a déjà été réalisée, il est maintenant conseillé d’attendre le semis sans retoucher le sol afin d’éviter les tassements et de limiter le risque d’érosion.

 

Sur les sols fragiles, propices aux tassements et à la battance tels que les boulbènes, il est recommandé d’attendre les derniers jours avant le semis pour reprendre le sol, puis de semer dans la foulée. 

 

En travail simplifié : une reprise, sur 5-10 cm, est incontournable (sur sol bien ressuyé) pour un semis dans de bonnes conditions. L'objectif est d'obtenir de la terre fine, un mélange soigné de sol-paille et de menues pailles, sans limaces.

Densité de semis : 65 à 80 000 graines/ha pour viser 50 à 60 000 plantes/ha

50 à 60 000 pltes/ha permet de maximiser rendement et teneur en huile.
→ En situation de travail du sol simplifié, augmenter la densité de semis : passer à 70-75 000 graines/ha et appliquer un antilimace en localisé, dans la ligne de semis, et en plein (en surface). 

Téléchargez le tableau "Densités de semis conseillées"

Semis : viser rapidité et régularité de levée

- Adapter la date de semis à la précocité de la variété choisie et aux conditions pédo-climatiques locales. Les semis précoces, à partir de fin mars – début avril  sont en moyenne les plus productifs, en sol argilo-calcaire notamment.

- Attendre que la température du sol soit suffisante (8°C à 5 cm de profondeur) et que les conditions climatiques soient optimales pour semer.
Dates de semis recommandées en région SUD. 

Mildiou : pour les parcelles à risque, éviter de semer avant une période annoncée de forte pluie (prévisions météo à 5 jours).  La présence d'eau en grande quantité dans le sol au moment de la germination des graines est propice aux contaminations par les spores de mildiou présentes dans la parcelle.  voir mildiou / lutte agronomique

Phosphore, potasse et bore : pas d'impasse

Phosphore et potasse  : un apport d'environ 40 unités d’acide phosphorique et 40 unités de potasse permet de couvrir les exportations de la culture pour un rendement de 35 q/ha.

Bore, un apport est indispensable !
La carence s'exerçant avant que les symptômes ne se manifestent, les apports doivent être réalisés au semis ou en végétation entre les stades "10 feuilles" et LPT (stade limite passage tracteur, le tournesol mesure 50-60 cm de haut).

Pour en savoir plus  : tournesol - fertilisation - bore

Azote : tenir compte des contextes locaux

Les reliquats d’azote minéral au moment des semis de tournesol 2017 seront globalement en phase avec une année moyenne compte-tenu du contexte climatique.  
>> Un apport d'azote en végétation est souvent mieux valorisé qu'un apport au semis car il est alors synchronisé avec la période de besoin maximum de la culture.

méthode des bilans ou HELIOTEST 

Protégez la levée des limaces et taupins dès le semis

Limaces : Si  les conditions au semis sont humides et si une attaque est attendue (risque évalué avant le semis avec un piège), appliquer un granulé antilimaces à la surface du sol juste après le semis avant que le tournesol ne germe. Pour les parcelles jouxtant un cours d'eau, utilisez un appareil qui contrôle l'épandage en bordure (type SPANDO TDS), ou utilisez un antilimace à base de phosphate ferrique.
Il faut attendre le stade 2 paires de feuilles pour être hors risque limaces.

  En savoir plus sur la lutte contre les limaces

Taupins et noctuelles terricoles : En prévention, il est recommandé de favoriser une levée rapide (sol suffisamment réchauffé, lit de semence fin) et d'augmenter légèrement la densité de semis pour compenser les pertes éventuelles.
Avant de prévoir un insecticide au semis, il est indispensable d’évaluer le niveau de risque : antécédents d’attaques sur maïs ou tournesol ou précédents favorables (prairie, friches, culture fourragère ou légumineuse) pour le taupin.

Plusieurs produits insecticides à base de micro-granulé sont autorisés en application au semis (Belem 0.8MG/Daxol, Karate 0.4GR à 15 kg/ha, Trika Expert+ à 15 kg/ha et Force A.5G à 10 kg/ha)

Contre les attaques d'oiseaux : effarouchement et régulation des populations

- placer les effaroucheurs au moment de la levée et non pas au semis
- les déplacer régulièrement car les oiseaux s’y habituent très vite, 
- placer plusieurs effaroucheurs sur de grandes surfaces car leur rayon d’action est limité.

La régulation des populations par tir ou piégeage

Consulter les fédérations départementales de chasseurs de votre département pour connaître la réglementation locale.  

>> Toujours mobilisé pour la campagne 2018, Terres Inovia invite les agriculteurs à déclarer leurs dégâts d'oiseaux observés dans leurs parcelles  (voir onglet anticiper) 

La régulation des populations : un moyen de limiter les dégâts d'oiseaux

La régulation des populations (tirs,piégeage, battues)

Certaines espèces déclarées “susceptibles d'occasionner des dégâts”, comme le pigeon ramier, peuvent être détruites par tir par les particuliers hors période de chasse, dans certains départements et sous certaines conditions : une demande d'autorisation à la préfecture est obligatoire et une délégation du droit de destruction doit être déposée si vous n'êtes pas titulaire d'un permis de chasse.
Consultez les sociétés de chasse ou les Directions départementales des territoires (DDT) pour connaître la réglementation en vigueur dans votre département.
Par ailleurs, ces déclarations de dégâts sont très utiles car elles peuvent permettre l’obtention d’une dérogation de tir au cours de la levée du tournesol.
>> Terres Inovia poursuit son action .
Toujours mobilisé en  2018 pour faciliter l'enregistrer les déclarations de dégâts  et  apporter un soutien aux agriculteurs, Terres Inovia invite les agriculteurs à renseigner le formulaire en ligne sur www.terresinovia.fr

En savoir plus sur les attaques d'oiseaux et le bilan 2017

Agir sur le potentiel bioagresseur par la rotation :

- pour réduire ou limiter les risques sanitaires

L'allongement de la rotation (pas plus d'un tournesol tous les trois ans) offre à moyen terme une réelle efficacité notamment vis-à-vis du mildiou, du sclérotinia collet, maladies inféodées à la parcelle.

En savoir plus sur la lutte contre les maladies du tournesol

- pour une gestion à long terme des adventices

L'introduction d'un colza, de protéagineux ou d'une autre culture d'hiver pourra limiter l'augmentation du stock grainier, voire favoriser le déstockage (exemples: tournesol sauvage, Xanthium, ambroisie)

En savoir plus Désherbage - Lutte agronomique

Travail très simplifié du sol avec la technique du « strip-till »

 La technique du strip-till consiste à travailler sur le rang de la future ligne de semis : elle permet une fissuration du sol sur 0-20 cm maxi,  le dégagement des résidus ainsi qu’un léger buttage avec rappui. 

Bien mise en œuvre, cette technique peut permettre de sécuriser les implantations de tournesol en techniques culturales simplifiées ; elle peut être associée à l’apport d’engrais en localisé.
- En sol à tendance argileuse, l’outil doit être passé à l’été et l’automne précédent le semis de tournesol. Un passage superficiel (outil sans dents) au printemps peut être réalisé si nécessaire.
- En sol à comportement limoneux, le passage de strip-till aura lieu uniquement au printemps, juste avant le semis du tournesol ou combiné au semi.

Tournesol et couverts

Terres Inovia et ses partenaires ont mis en place des essais afin de tester, soit le semis simultané du tournesol et des couverts, soit le semis du tournesol dans un couvert déjà installé (1 mois avant par ex.). Le but est de limiter les dégâts de ravageurs à la levée et notamment les oiseaux.

Les premiers enseignements sont mitigés. Selon certains essais de partenaires, un couvert d’orge peut avoir un effet bénéfique de protection, même développé, mais exerce aussi une concurrence. Il reste encore du travail à réaliser pour bien caler la période de semis du couvert par rapport au tournesol et la période de destruction de ce dernier. Les essais se poursuivent pour affiner la technique et tester d’autres espèces de couverts.     

Robot effaroucheur

L’association de 2 technologies (AvriTrac d’AgriProtect et robot d’Agristructure) permet de tester un nouveau type d’effaroucheur. La mobilité du robot et les cris d’oiseaux de l’AvriTrac permet un effarouchement dynamique sur la parcelle. Cependant, le passage provoque quelques dégâts sur plantes, les passages doivent être réalisés jusqu’au stade cotylédons, pas au delà.

  

 

Publications

Fiche orobanche cumana

Fiche orobanche cumana

Savoir l’identifier pour protéger la culture et limiter son extension

Toutes les publications

Outils et services

myVar® web + mobile

myVar® web + mobile

Connaître et choisir ses variétés

Service CASSIOPEE®

Service CASSIOPEE®

Le conseil stratégique agricole

Tous les outils

Formations

Méthanisation agricole (Nouveauté)

La méthanisation agricole : rentabilité des installations et valorisation des substrats agricoles


Méthodes de désherbage (Nouveauté)

Méthodes de désherbage durable des oléoprotéagineux


Toutes les formations

 

Terres Inovia est membre de l'Institut Carnot Plant2Pro

Présentation de l'institut